André Paquet et Urbain Ortmans chez ABC&Design. Jusqu'au 29/07 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Jeudi, 08 Juin 2017 23:55

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Sous le titre très vénitien d’Acqua alta (les Hautes eaux), deux peintres inspirés par le monde maritime se retrouvent aux cimaises de l’Espace’Art ABC&Design, à Verviers.

 
André Paquet est ce qu’on peut appeler très amicalement un vieux loup de mer. Naguère officier mécanicien dans la marine marchande, il n’a, grâce à ses pinceaux, jamais vraiment quitté la mer. Figuratif au départ, il a pu évoluer de façon très personnelle vers une abstraction d’où les références maritimes sont rarement absentes. Son cheminement peut s’expliquer par un sens très raffiné du jeu des couleurs, mais aussi par l’influence exercée sur le peintre, dès l’adolescence, par l’ampleur des coques de bateaux par rapport à celui qui les longe lorsqu’elles sont à quai.

 

 

Le jeu de ces vastes surfaces a très souvent été un élément déterminant dans la composition des tableaux d’André Paquet et, assurément, lui a permis d’aborder l’abstraction sans perdre le sens de la réalité. Souvent aussi le marin se souvient du graphisme d’une inscription d’identification qui s’intègre alors avec réalisme dans le tableau. Au cours des années, le peintre a pris de plus en plus d’indépendance tout en développant sa personnalité picturale. La mer et les navires hantent toujours ses compositions, qu’elles soient à l’acrylique ou à l’aquarelle, mais la démarche est de plus en plus épurée et confine souvent  à un rêve chromatique nourri de l’expérience d’un homme qui connaît la mer et en réinterprète avec subtilité les nuances et le mouvement sans fin.

  apuo6.jpg

Venise est le lieu d’inspiration auquel se réfère Urbain Ortmans, invité pour sa première exposition. Il y propose, comme des notes de voyage, de petites aquarelles combinées avec un dessin linéaire qui précise l’endroit élu. Les traits et touches de pinceau placent le bâtiment choisi au cœur d’un mouvement de l’eau, des ciels ou de la lumière qui caractérise la plupart des œuvres présentées. Dans quelques autres cas, c’est une eau calme mais sous un feu d’artifice qui, autour de pieux d’amarrage, semble attendre l’arrivée d’une embarcation. Une production toute en légèreté – comme le demande l’aquarelle – qui traduit un regard émerveillé par les divers aspects d’une ville unique et qui fait rêver.

 

 

[André Paquet, Urbain Ortmans, exposition Acqua alta, Espace’Art ABC&Design, rue du Viaduc, 28, 4800 Verviers, jusqu’au 29 juillet, je : 17-19h, ve, sa : 14-18h. 0475/23 93 50, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ]

Mise à jour le Vendredi, 09 Juin 2017 00:34
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.