Dragana Bojic et Biljana Vukovic chez ABC&Design. Jusqu'au 22/04 n PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Samedi, 25 Mars 2017 00:43

 

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Créée voici 30 ans, la Biennale de Gravure de Liège est progressivement devenue la Fête de la Gravure qui rayonne sur divers lieux de la région. Verviers en prend sa part avec deux expositions successives à l’Espace’Art ABC&Design et une à l’Espace 157.

Dragana Bojić, artiste belgo-serbe installée depuis longtemps à Verviers, s’est fait connaître ici comme à l’étranger par son travail en peinture comme en gravure. Si ses tableaux sont généralement porteurs d’un mouvement énergique, ses gravures, non figuratives, incitent plutôt à la contemplation. C’est particulièrement le cas avec l’ensemble qu’elle donne à voir à l’Espace ABC&Design. Utilisant une technique ancienne d’origine japonaise, Dragana pratique une gravure sur bois qui superpose plusieurs couches de couleurs et de dessins répartis sur des panneaux séparés dont l’œuvre forme la synthèse. Cette technique fondée sur le jeu des transparences lui permet aussi de réaliser de longues bandes bifaces où se répondent la lumière et l’obscurité.

La délicatesse des teintes sur lesquelles travaille Dragana Bojić s’accommode particulièrement au thème de la fenêtre, en l’occurrence synonyme de transparence. En faisant varier les couleurs dans des compistions très sobres, la graveure s’approche de la composition de certains vitraux modernes  pour lesquels, indépendamment de toute figuration, seules les nuances et la lumière conduisent le regard dans une apaisante contemplation dont peut jouir l’esprit du visiteur.

 


 

Si cette exposition porte le titre de Dialogue gravé, c’est parce que Dragana a souhaité y inviter une de ses consœurs et amie, Biljana Vuković, qui enseigne à l’Académie des Beaux-Arts de Belgrade et est une artiste qui, comme le dit le célèbre cinéaste Emir Kusturica, nous fait voir que la couleur de la nature, comme celle aussi de l’humanité, est profondément cachée. Les gravures que nous présente ici cette artiste sont l’interprétation de paysages naturels dans des gammes de jaunes et de verts dont le calme se prête pourtant à un tracé vigoureux, mouvementé presque dans le dessin autant que dans la vivacité des tons utilisés comme des aplats pour transcrire sur papier la lumière de ces champs et de ces forêts.  

Le contraste créé entre les deux types d’œuvres qui constituent le dialogue gravé de cette exposition trouve tout son intérêt, on l’aura compris, dans la différence d’expression de deux artistes proches par le sens du regard posé sur leurs thèmes, mais très différentes quant à la façon de traduire ce regard.

L’exposition Dialogue gravé de Dragana Bojić et Biljana Vuković est ouverte à l’Espace’Art ABC&Design, rue du Viaduc, 28, à Verviers, jusqu’au 22 avril (je : 17-9h, ve, sa : 14-18h) ; lui succédera, à partir du 27 avril, celle de Maria Pace et Thierry Wesel, tandis Luigino de Zotti présentera ses travaux à l’Espace 157 de la rue du Palais, à partir du 5 mai.  

 

          

 

Mise à jour le Samedi, 25 Mars 2017 01:22
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.