Adelin Donnay chez ABC&Design. Concours chez Christie PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Vendredi, 09 Septembre 2016 08:34

 

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Comme chaque année à cette époque, l’Espace d’art Christie organise un concours  couvrant diverses disciplines. Et la saison redémarre chez ABC&Design avec des œuvres en noir et blanc entourées de quelques noms prestigieux restant dans les mêmes tonalités.

Une soixantaine d’artistes pratiquant diverses techniques de peinture, dessinateurs, photographes, sculpteurs sont au rendez-vous de l’Espace d’art Christie, à Soiron, pour une exposition où le public, comme le jury, décerne ses prix sans connaître le nom des artistes. C’est donc au coup de cœur que cela fonctionne et c’est sans doute la meilleure formule, puisqu’elle ne joue pas sur les influences, les réputations ou les modes. Participez au Prix du Public en visitant cette exposition les vendredi, samedi et dimanche de 14 à 19h jusqu’au 17 septembre, la remise des prix ayant lieu le dimanche 18 à 15h. (Espace d’art Christie, Saint-Germain 155 C, à Soiron-Pepinster)

 

 

----------

Si le fond de l’Espace ABC&Design propose au regard des œuvres en noir et blanc de Tapies, Lismonde, Alechinsky ou Somville, les autres cimaises donnent à voir un vaste ensemble de silhouettes et d’écritures d’Adelin Donnay. Séparées ou confondues comme par surimpression, elles interrogent le visiteur autant que celui-ci peut se poser de questions. Car la silhouette un peu floue d’une tête et des épaules offre de nombreuses interprétations possibles. Chacun peut y voir l’artiste, une connaissance, lui-même aussi…

Et les écritures ? De l’aveu de l’artiste, elles sont tout ce qui lui passe par la tête. Écrire produit un effet cathartique, amène le calme, apaise l’esprit. Mais n’essayez pas de déchiffrer ces lignes, elles y sont rebelles, sauf quelques mots, plus grands, plus lisibles, comme des repères visuels ou temporels. Dans ses notes hâtives, Adelin Donnay se parle à lui-même, en un langage secret dont seule l’apparence, mais non le sens, est accessible au visiteur.

 


 

Prenant l’expression au sens propre, l’artiste a fait passer ses écritures par la tête de ses silhouettes en leur laissant davantage de place par un habile jeu de dégradés/fondus et cela donne des grimoires dont le mystère enchante à la fois le personnage et celui qui les contemple.

 


 

[Noir///Blanc, en invité Adelin Donnay, Espace ‘Art ABC&Design, rue du Viaduc, 28, 4800Verviers, jusqu’au 01/10, jeudi : 17-20h, ve-sa : 14-18h] 

Mise à jour le Vendredi, 09 Septembre 2016 08:54
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.