Les 30 ans du Triangle Bleu PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Jeudi, 04 Février 2016 11:11

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Le sujet de cette semaine : le remarquable anniversaire du Triangle Bleu, à Stavelot.

 
Voilà trente ans déjà que naissait à Stavelot une galerie d’art qui, depuis lors, n’a cessé d’être une vitrine internationale de l’art contemporain dans notre région-carrefour. Le défi initié par Marie-Claire Goosse, Francine Jacques et le muséologue André Marchal était audacieux : exposer des artistes actuels dans un appartement de style classique meublé avec infiniment d’élégance. Outre une programmation de très haut niveau qui faisait alterner de grands noms et des découvertes prometteuses, le Triangle Bleu, avec son charme particulier, montrait aussi combien était possible et heureuse la cohabitation des époques dans un lieu de vie. Au décès d’André Marchal, ses deux co-fondatrices poursuivirent le travail avec un succès mérité.

En 2004, le Triangle Bleu quitta son premier étage de la place Saint-Remacle pour s’installer dans  l’aile de l’Arvo – complètement rénovée à cet effet – de l’ancienne Abbaye de Stavelot. De larges espaces aux murs blancs, deux mezzanines, une vaste verrière peuvent accueillir de nombreuses œuvres, mais aussi des pièces de grand format, en deux comme en trois dimensions. L’aspect intime des dix-huit première années a fait place à un caractère zen, sans doute, plus froid certainement, mais accordé à des tendances contemporaines où l’artiste tend à un minimalisme qui éloigne de son œuvre l’expression de son émotion.

Pour célébrer les trois décennies de leur galerie, Marie-Claire et Francine proposent successivement trois fois dix artistes qui y ont exposé depuis 1986. C’est ainsi que, dans la première série, on retrouve avec plaisir les forêts de Jean-Pierre Ransonnet, dont les grands sapins avaient fait sensation sur la terrasse de l’ancien Triangle Bleu, mais aussi la sensibilité épurée de Jo Delahaut, le bouillonnement rigoureux de Belgeonne ou la délicatesse graphique d’Élise Delbrassinne. L’ardoise reste le matériau favori des créations d’Anne-Marie Klenes, tandis qu’Yves Zurstrassen cherche le soleil au-delà d’un jeu de pastilles systématiquement ordonnées. Dans des formats aussi divers que leur inspiration, Dan Van Severen, Luc Claus, Michel Boulanger et James Brown habillent aussi les murs blancs du Triangle Bleu.[Exposition 3 x 10 (1), à la Galerie Triangle Bleu, Cour de l’Abbaye, 5, 4970 Stavelot, jusqu’au 28 février, je-di : 14-18h30 ou RV 080/86 42 94080/86 42 94, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , www.trianglebleu.be]


Mise à jour le Mardi, 23 Février 2016 18:29
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.