Autour d'un millénaire. Jusqu'au 16/01 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Vendredi, 13 Novembre 2015 11:18

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Elle aurait mille ans si elle n’avait pas été détruite lors de la Révolution française, la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Lambert de Liège, l’une des plus grandes églises de la chrétienté. C’est Notger, premier prince-évêque de Liège (930-972-1008) qui la fit construire et son successeur, Baldéric II, qui la consacra le 28 octobre 1015. Un anniversaire qui valait bien qu’on le souligne.

 
C’est pourquoi l’Archéoforum de Liège, implanté en souterrain sur le site de l »ancienne cathédrale, organise en partenariat avec le Trésor de Liège une exposition rappelant divers aspects de ce qu’est une cathédrale, tandis que l’Institut de Patrimoine wallon publie, dans la collection Archéobook une recherche de Christine Renardy, Liège, 1015. Autour d’un millénaire, les infrastructures sacrées. Le tout prend place dans le programme "Liège au Moyen Âge" organisé par la Ville.

Si l’exposition permet aux visiteurs de toucher du doigt le rôle d’une cathédrale, sa construction, son organisation et les richesses qu’elle recèle, l’ouvrage de Christine Renardy  fait vivre le développement de la cité au départ du lieu  sacralisé par l’assassinat de saint Lambert à la charnière des VIIe et VIIIe siècles.

Appuyée par une abondante documentation réunissant des documents anciens et des plans et reconstitutions modernes, l’historienne relate la croissance de Liège comme on raconterait une vie. Les éléments de l’Histoire et la personnalité propre des prélats évoqués font comprendre aisément que la fondation de collégiales et d’abbayes va permettre à Liège de s’étendre et, autant que faire se peut, de protéger sa population, que ce soit des raids des Vikings ou des multiples troupes qui sévissent dans le pays.

 


 

Liège est logiquement au centre de cette étude, mais il ne faut pas oublier que la Principauté était terre d’Empire et que l’évêché avait précédemment son siège à Maastricht. Des comparaisons s’établissent donc avec cette ville comme aussi avec Aix-la-Chapelle et d’autres bâtiments plus lointains. Se fondant évidemment sur les recherches les plus récentes et les thèses parfois contradictoires qui en découlent, Christine Renardy n’hésite pas à remettre en question des points de vue longtemps acceptés comme intangibles. Cela aussi fait partie de la vie de l’Histoire.

[L’exposition Qu’est-ce qu’un cathédrale ? est ouverte à l’Archéoforum de Liège, place Saint-Lambert jusqu’au 16 janvier 2016, ma-ve : 10-17h, les me 23 et 30 déc. : 10-15h. Fermé le dimanche, le luni, les jours fériés légaux et les 24, 26, 31 déc. 2015 et 2 jan. 2016. L’ouvrage de Christine Renardy Liège, 1015. Autour d’un millénaire, les infrastructures sacrées, Namur, IPW, 2015, ISBN 978-2-87522-159-9 est disponible au prix de 5 € en librairie, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. (04/250 93 7604/250 93 76) ]              


Mise à jour le Vendredi, 13 Novembre 2015 11:54
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.