Pierre Alechinsky à la Galerie Azur. Spa. Jusqu'au 15/11 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Mardi, 29 Septembre 2015 23:00

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Depuis ses origines, la Galerie Azur, à Spa, a organisé diverses expositions d’œuvres de Pierre Alechinsky et c’est toujours avec un plaisir certain que l’on entre dans l’univers graphique de cet artiste belge qui fut un membre particulièrement actif du groupe Cobra. C’est donc encore le cas pour l’exposition ouverte actuellement dans la galerie de Caroline Chachati.

 
Fidèle à la peinture et à la gravure – particulièrement à la lithographie – qu’on pourrait qualifier de traditionnelles, Pierre Alechinsky (1927) ne cesse pourtant d’étonner par l’extrême inventivité qu’il fait passer dans sa production. S’il a adapté à nombre de ses compositions la prédelle qui, dès le Moyen Âge, servait de support aux retables, il l’a prolongée comme une BD en "remarques marginales" et, ainsi, en a fait  un signe de reconnaissance plein d’originalité qui met en valeur le sujet développé dans l’espace central de l’œuvre.

C’est précisément dans cette partie centrale que jaillit l’humour, qui peut être grinçant, voire macabre,- mais aussi l’évocation de thèmes divers, souvent liés à l’homme ou à la nature. Il est toujours plaisant pour celui qui regarde ces compositions de chercher les rapports qui s’établissent entre le motif central et les vignettes marginales. Mais le tableau peut aussi s’organiser en séquence, comme le grand acrylique Image par image, qui est une pièce maîtresse de cette exposition.


Pierre Alechinsky n’oublie jamais que le début de ses études, à La Cambre, le destinait aux métiers de l’imprimerie, il leur rend volontiers hommage en intégrant comme fond ou comme motif principal des documents où intervient l’écriture ou la typographie. Assurément éclectiques, sa formation et ses fréquentations cumulent des noms et des notions aussi différents que Surréalisme et calligraphie orientale, Stanley Hayter et Christian Dotremont, la Jeune Peinture belge et Wallasse Ting, sans oublier ses amis de Cobra, ou André Breton, Alberto Giacometti et Bram van Velde, par exemple. Et ce qui est particulièrement remarquable chez lui, c’est qu’il a su assimiler parfaitement tout ce que ces formations et influences ont pu lui apporter, mais que ce qu’il a peint, gravé, dessiné n’a jamais été que du pur Alechinsky.

[L’exposition Pierre Alechinsky est ouverte à la Galerie Azur, avenue Reine Astrid, 48, à 4900 Spa, jusqu’au 15 novembre, je-sa : 11-18h, di : 11-13h et 15-18h. Exceptionnellement fermé les 17 et 18 octobre. Contact : 087/77 11 88, www.galerieazur.be, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ]

       

 

Mise à jour le Mardi, 29 Septembre 2015 23:29
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.