Edmond Dauchot à Stavelot. Jusqu'au 20/09 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Mercredi, 02 Septembre 2015 10:34

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Amoureux de l’Ardenne, Edmond Dauchot (1905-1978), originaire de Gosselies, vint en 1930 s’installer avec sa famille dans l’ancien presbytère d’Ollomont (Nadrin, aujourd’hui commune d’Houffalize). Peintre de formation, il délaissa ses pinceaux au profit d’un Leica ou d’un Rolleiflex et parcourut sa région à pied, plus tard à moto.

 
Durant quatre décennies, Edmond Dauchot a photographié la vie quotidienne d’une région qui le fascinait et dont il savait que, nécessairement, elle allait changer, comme l’annonçaient les premiers engins d’agriculture mécanisée apparus dans les fermes et les champs. Avec talent et modestie, en développant ses films et tirant ses photos dans des conditions que seuls les vrais "mordus" de l’argentique peuvent encore imaginer, il a ainsi rendu compte d’un large pan de l’existence dans l’Ardenne traditionnelle en de splendides images dont la valeur ethnologique et sociologique saute aujourd’hui aux yeux.

La famille d’Edmond Dauchot a déposé au Musée en Piconrue, à Bastogne, quelque 18 000 négatifs, ainsi que des linogravures réalisées pendant la guerre ou encore des notes et réflexions se rapportant aux photographies, toujours référencées avec précision. En 2012, sous le titre général  L’Ardennais, photographies d’Edmond Dauchot, le Musée a créé une exposition de 240 de ces photos s’articulant sur cinq thèmes : la maison, la village, les champs, la rivière, les bois. Simultanément, toutes ces photos étaient reprises dans un livre dont j’ai eu le bonheur de rédiger le texte.

Pour la première fois, cette exposition a quitté Bastogne et, à l’initiative du Festival du Conte et de la Légende, s’est installée, jusqu’au 20 septembre, à Stavelot, dans l’Espace culturel des Capucins, complètement rénové depuis peu. Les réactions des visiteurs sont touchantes : avec émotion, des personnes âgées retrouvent des épisodes de leur jeunesse, d’autres croient voir revivre leurs grands-parents, les plus jeunes se rendent compte qu’il n’y a pas si longtemps, on pouvait vivre près de la nature, sans télévision ni smartphones, une existence rude mais sereine. À l’intention des jeunes, justement, l’équipe du Festival a créé des valises pédagogiques pouvant être utilisées par des groupes ou des classes.

L’exposition est ouverte à l’Espace culturel des Capucins, 12, Devant les Capucins, à 4970 Stavelot, les dimanches 6, 13 et 20 septembre de 14 à 18h. Les animations scolaires pour le fondamental et le secondaire sont organisées durant toute cette période. Renseignements au Centre culturel de Stavelot : 080/88 05 20080/88 05 20.

Mise à jour le Mercredi, 02 Septembre 2015 11:02
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.