René Hausman et le Capitaine Trèfle à l'Harmonie PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Vendredi, 24 Octobre 2014 18:08

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

René Hausman revient à la bande dessinée avec une histoire pleine de panache écrite par Pierre Dubois, Capitaine Trèfle, dont les planches originales sont présentées à l’Harmonie jusqu’au 31 octobre. Et il travaille déjà sur une suite des aventures de Chlorophylle, le lérot-héros créé voici 60 ans par Raymond Macherot, qui parraina les débuts de René dans l’illustration.

 
Au départ, Capitaine Trèfle est un roman de Pierre Dubois paru en 1993 dans une collection Casterman de littérature de jeunesse. René Hausman en avait dessiné la couverture et des illustrations intérieures. Cette fois, pour les Éditions du Lombard, il a adapté le récit en bande dessinée en conservant toute l’invention verbale de Pierre Dubois. Et c’est là qu’on trouve, plus que jamais peut-être, la truculente symbiose qui s’établit entre la plume de l’un et le pinceau de l’autre.

Corsaire revenu en Ardenne, le Capitaine Trèfle y sauve la vie d’un lutin des sables pourchassé par de terribles spadassins. Grâce à la complicité d’un vieux magicien astrologue et de son assistant, c’est un véritable parcours initiatique dans le monde  de la féerie que vont accomplir Trèfle et ses amis puisqu’ils iront jusque dans les glaces de l’Arctique, puis au secours de la fille du Hollandais volant prisonnière d’un kraken géant dans la Mer des Sargasses.

On comprend que c’est là, pour le grand aquarelliste qu’est René Hausman, l’occasion de mettre en scène de nombreux aspects de ses goûts et de son talent : le petit peuple des lutins et des fées, les animaux fantastiques, mais aussi la forêt et ses habitants, la marine à voile et les corsaires des films vus dans sa jeunesse… Son pinceau merveilleux – dans tous les sens du terme – s’accorde instantanément à l’opulence verbale d’un Pierre Dubois toujours prompt à enfiler les riches perles d’un langage aux saveurs rabelaisiennes.

 


 

La fougue altière du Capitaine Trèfle articule en douze chats-clowns ce récit qui constitue un splendide album de soixante pages. Le lecteur s’y délecte de l’image autant que du texte et retrouve ainsi tout le plaisir des aventures qui ont nourri l’imagination de tant de générations qui n’avaient pas besoin de technologie sophistiquée pour vivre de grands rêves.   

 


 

[Les planches originales de Capitaine Trèfle (ISBN 978-2-8036-3239-8) sont exposées jusqu’ au vendredi  31 octobre à la Galerie permanente de la Société Royale d’Harmonie, rue de l’Harmonie, 49, à Verviers. La Galerie est ouverte les mardi, mercredi, jeudi et samedi de 14 à 18h. Contact : 087/45 31 96, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ] 

 


 

Mise à jour le Vendredi, 24 Octobre 2014 18:38
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.