Mains fines PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Samedi, 11 Octobre 2014 01:13

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Ouvrages de dames, dira-t-on, même si des hommes peuvent y exceller aussi. Les deux expositions dont il va être ici question proposent en tout cas des œuvres réalisées par les mains fines d’artistes travaillant des  techniques variées.

 
À Malmedy, la Maison du Tourisme propose un trio de dames membres de l’Association des Artistes et Artisans Malmédiens. Thérèse Foguenne-Rentmeister peint avec vigueur des paysages pleins d’atmosphère où les grands ciels alternent avec l’évocation des eaux et de leurs reflets chargés de lumière. Peinture aussi avec Micke Diederen-Louissi, sur des objets en porcelaine. N’hésitant pas à couvrir largement les surfaces qui s’offrent à elle, l’artiste illustre divers thèmes, tantôt avec réalisme, tantôt dans une interprétation graphique épurée mais conservant la vivacité des couleurs. Maria Gentges-Blaise nourrit une passion pour la réalisation de chapeaux qui sont chaque fois des créations artistiques alliant un jeu de formes, de matières et de couleurs, ce qui n’exclut nullement des références au barada. On peut se rendre compte ainsi que ce joli chapeau à bavolet des Ardennaises de jadis n’a rien perdu de son charme. [Maison du Tourisme, place Albert 1er, Malmedy, jusqu’au 31 octobre, ma-sa : 10-18h, di : 10-17h. Exposantes présentes le samedi de 14 à 18h.]

 L’exposition des œuvres de Marie-Françoise Peters au Cercle Artistique de Spa constitue une rétrospective du travail de cette artistes que l’on connaît surtout peut-être pour ses sables, une technique dont elle a transmis la pratique à un grand nombre d’élèves. Il serait cependant regrettable d’ignorer d’autres facettes du talent de Marie-Françoise Peters, telles que la sculpture, le pastel sec et l’huile frottée, jeux de cartes, dont cette exposition donne heureusement de riches témoignages. L’aspect rétrospectif se marque principalement dans le domaine des sables naturels et colorés, un mode d’expression que l’artiste a développé de manière extraordinaire à partir de sables recueillis par elle-même ou des amis partout dans le monde. L’exposition permet de voir non seulement l’incroyable finesse de ces réalisations, mais aussi la manière dont elles ont évolué depuis une symbolique assez géométrique vers une souplesse formelle d’une grande liberté. [Cercle Artistique se Spa, Salle Quirin, Jardins du Casino, jusqu’au 2 novembre, sa, di : 13h30-19h.]

RECTIFICATIF: L’adresse e-mail de Mme Arlette Rouet-Dessaucy, fille du peintre Jean Dessaucy (cf. Samedi Coup de cœur du 27 septembre), est Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

Mise à jour le Samedi, 11 Octobre 2014 01:48
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.