Dictionnaire populaire wallon français en dialecte verviétois PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Best of Verviers   
Vendredi, 16 Avril 2010 07:15

Certaines découvertes font grandement plaisir, surtout lorsqu'elles se font fortuitement. De quoi s'agit-il ? D'une rééditions d'un ouvrage de qualité qui fait la part belle à notre culture et notre patrimoine : Le dictionnaire populaire wallon français en dialecte verviétois, écrit par Jean Wisimus en 1947.

Petite présentation : Sur plus de 500 pages, précédées d’une table de prononciation, Wisimus nous traduit à forces d’exemples anecdotiques, succulents, le discours des gens de Verviers. Plusieurs milliers de mots wallons deviennent compréhensibles pour le plus grand bonheur du lecteur.

Nous avons rencontré Pierre Stembert à l'origine de cette initiative.

Pierre Stembert, bonjour.

Bonjour

Voici une heureuse initiative. Pourquoi cette réédition ?

D’abord parce que depuis juin 1986, date de la dernière édition que j’avais faite, je n’ai pas arrêté de recevoir des commandes. Ensuite, cela me permet de renouer avec une de mes anciennes passions, l’édition, le livre.


Ce dictionnaire populaire wallon français en dialecte verviétois a été écrit par Jean Wisimus. Que sait-on de lui ? Jean Wisimus une personnalité représentative du mouvement wallon. Il est né en 1868 et mort en 1953. Il appartenait à la bourgeoisie commerçante verviétoise. Il consacra le temps libre que lui laissait ses activés professionnelles à la littérature wallonne et ce pendant plus de 60 ans. Président du Vieux Chêne, membre titulaire de la Société de langue et de littérature Wallonnes de Liège, auteur d’œuvres savoureuses : poèmes, comédies, contes, pages de folklore, toutes écrites dans le plus pur wallon local, il est un des écrivains notoire de la Wallonie.

C’est en 1928 que lui vint l’idée de composer un Dictionnaire populaire en dialecte verviétois.

Quel était l'usage de cet ouvrage ? D’abord un ouvrage de référence, puis un témoignage sur le pouls de la vie verviétoise à une certaine époque.

Le dialecte verviétois et le wallon ont-il des points communs ?
A quelques variantes près, bien sûr, tout est dans la prononciation (il existe d’ailleurs une table pour bien prononcer les mots dans le livre).

Quel est l'intérêt de cet ouvrage ?
Aujourd’hui on peut écrire que le Dictionnaire Wisimus est avant tout un document appartenant à l’Histoire verviétoise. Il permet de découvrir des anecdotes, des mots qui faisaient le quotidien des verviétois avec ses prononciations que l’on ne retrouve nulle par ailleurs.

Et sa meilleure spécificité ?
Traduire la Force et la fierté des Verviétois. Wisimus a travaillé sur ce dictionnaire pendant une douzaine d’années, le carnet en poche et l’oreille au guet, il a noté, au jour le jour, des bribes de conversation entendues en rues, dans les magasins, dans les réunions d’amis, à la campagne, partout !  Ses exemples reflètent le parfum du terroir.

Comment l'utiliser ?
Il n’existe pas de version Français-Wallon. Donc il est à feuilleter comme un livre documentaire… s’arrêter çi et là et au départ d’un mot, allez en chercher un autre, des autres.


Une perle que vous avez trouvée en compulsant l'ouvrage : rabistoker : rabibocher, rafistoler, rapetasser.

A qui penseriez vous l'offrir en premier lieu et pourquoi ? A mes enfants. Qu’ils découvrent un autre éclairage de la Ville où ils vivent.

Peu de personnes parlent encore wallon à Verviers et dans nos campagnes. Votre sentiment ?
Dans les campagnes, ce n’est pas le cas. Je ne prône pas nécessairement la remise à l’honneur du Wallon mais je prends plaisir à le parler avec quelques connaissances. Je signale qd même que la littérature wallonne (poésie, théâtre, et.) est très riche et que le théâtre dialectal fait encore, dans certains endroits (comme Surister par exemple) recette. Là il est parlé aussi par des jeunes qui se livrent à cet exercice difficile.

Pouvez-vous nous donner un exemple de traduction repris dans le dictionnaire
Rèscôtrer, rencontrer : nos nos avans rèscôtrés, nous nous sommes rencontrés ; deûx mariés qui sont bé rèscôtrés, deux époux qui s’entendent bien dont les tempéraments s’accordent.

Merci Pierre Stembert

 

 

Pour réserver ce livre – à paraître en juin 2010 – il suffit de verser la somme de 24 euros (frais de port compris) sur le compte 340-1370415-37 de la SPRL Amélie productions à 4845 Jalhay. On peut encore le commander dans les librairies verviétoises.

 

Concours : Trois dictionnaires sont à gagner sur le forum de notre site Best of Verviers. Merci à Pierre Stembert pour cette synergie.

Mise à jour le Vendredi, 23 Avril 2010 05:48
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.