« Vers les hauteurs de la cité » PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Brasseur   
Samedi, 24 Mai 2008 10:33

Trois, certainement, puisque dans la saga [Ville et région parcourues en tram], l’ancien premier receveur chef honoraire de la SNCB dédicace ce week-end [Vers les hauteurs de la cité] où, avec texte et photos, Georges Henrard (domicilié aujourd’hui à Bruxelles) évoque les lignes d’altitude, la 2 entre Petit-Rechain et Stembert, la 5 d’Andrimont à Mangombroux et une 4 énigmatique couvrant, avec des variantes, la liaison Verviers-Ouest à Heusy

Livre du mois : juin 2008

« En fait, ajuste l’auteur apprécié d’une dizaine d’études sur les trains, les réseaux et les vicinaux, le tome 3 est édité et le volume 4, c’est-à-dire les lignes de Heusy, est actuellement à la composition. Vieuxtemps et Déportés sont pour cette année encore, vraisemblablement fin novembre. Après, j’envisage de raconter l’histoire du vicinal de Spa. Et de me reposer un an ou deux avant de revenir aux trains avec, notamment, une ligne de l’Ourthe très bien documentée ».

Mais la sortie du troisième volet coïncide avec une vaste exposition montée par Aqualaine au Centre touristique de la laine et de la mode, rue de la Chapelle, 30, à Verviers, une exposition sur les trams de la ville forte de 120 photos d’époque et d’une cinquantaine de clichés actuels mis en phase avec les archives.

Pour ce troisième tome indissociable d'un ensemble de 4, l'auteur témoigne de la même recherche pointilleuse d’un historien méticuleux. Non seulement, Georges Henrard soigne la mise en page (réalisée par l’auteur et le Hervien Jean-Marie Ruwet) mais il encadre l’impression (chez Sabel, à Dison) pour un bon à tirer qui ne souffre aucune imperfection.

Le lecteur sera, une fois encore, séduit par la qualité du texte et la finesse des photos. « J’ai découvert un nombre élevé de clichés réalisés par des passionnés allemands, hollandais et français, précise Georges Henrard. A l’époque, soit dans les années 50, les locaux ne s’intéressaient guère aux trams de Verviers, lesquels pourtant déplaçaient les étrangers comme Bouwmans, Sirks et le français Jacques Bazin ».

Quant au cheminement, il ne s’écarte pas du schème des deux premiers tomes. Le lecteur se laisse entraîner par Georges-le-wattman qui décrit tout ce qu’il voit sur les trois lignes des hauteurs. C’est évidemment l’occasion de visionner des photos en noir et blanc d’époque (et deux couleurs pour la couverture sur les 200 de la plaquette), de revoir des sites transformés (la station d’essence devant les escaliers de la gare, par exemple) et, au gré des anecdotes et rappels historiques, de redécouvrir les gens, les lieux, les anciennes usines et les estaminets à la mode quand le tram avait encore la cote à Verviers.

C’est que les bus Brossel prennent possession de la ligne 5 Andrimont-Mangombroux le 28 fevrier 1958. Il y a donc cinquante ans et des poussières !

Dix-huit années de recherches intensives

Georges Henrard est infatigable. L’ancien receveur chef de la SNCB a quitté volontairement la société publique pour vivre de sa plume, toujours en quête de documents régionaux exceptionnels.

Avec le tome 3 de sa série [Ville et région parcourues en tram], il est fidèle à lui-même : la plaquette n’est pas avare de commentaires pertinents et de références historiques qui ne manquent pas de piquant.

On peut commander le livre cartonné de 136 pages chez l’auteur, Drève de Rivieren, 87/5 à 1093 Bruxelles en versant 40 euros (35 + 5 euros pour le port, cadeau-souvenir d’époque compris) au compte 634-4829701-46. Il sera en vente dans les librairies de la région le 24 juin prochain.

Quant au quatrième et dernier volet de la saga, il est annoncé pour le dimanche 30 novembre. [Les lignes de Heusy] profiteront, le jour de la présentation et des dédicaces, de projections diapos sur grand écran à l’Espace Minières, place Genéral Jacques, à Verviers. Il peut déjà être réservé parce que les trams, comme les trains, de Georges Henrard sont très demandés. Le tome 2, de Renoupré à Pepinster, tiré pourtant à plus de 900 exemplaires, est pratiquement épuisé.

Jean BRASSEUR.

Mise à jour le Vendredi, 29 Août 2008 08:49
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.