L'Ardennais, un livre d'exception à découvrir PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Best of Verviers   
Lundi, 04 Juin 2012 17:07

 Il nous a été donné de découvrir un ouvrage dont le caractère exceptionnel nous fait dire que nous pouvons le classer avec celui de Lucien Klinkenberg et du photographe Jacques Spitz «Décors intérieurs verviétois » parmi les ouvrages à caractère régional, les plus remarquables que nous ayons eu la chance de découvrir ces dernières années.


« L'Ardennais » édité par le musée « En Piconrue » est lui aussi réalisé par un duo d'exception : Edmond Dauchot et Albert Moxhet.

Dauchot (1905 - 1978),  est un contemplatif, amoureux de la nature, un peu à l'image d'Elzéar Bouffier dans le roman de Giono : « L'Homme qui plantait des arbres », il vit en harmonie avec la nature, la parcourt sans jamais s'arrêter. Ses liens sociaux sont rares, sélectifs !


Dès 1934, c'est avec son premier Rolleiflex qu'il s'adonne à la photographie. Sans jamais réellement s'éloigner, il a cheminé, à pied et à vélo sur les sentiers et alentours de son village ardennais d'Ollomont situé entre La Roche et Houffalize, non loin  de l'Ourthe. Dauchot était avide de son pays, à la recherche de tout ce qui touchait au quotidien de la vie de ses contemporains.  
A la fois paysagiste, philosophe et ethnologue, il nous rapporte de son pays d'Ardenne, des images extraordinaires tant par leur qualité que par leur témoignage comme traces du passé, celles de l'Ardenne paysanne, un monde qui va se transformer radicalement dès la seconde moitié du XX siècle.

 

 
Ollomont en hiver

Tout au long de sa vie, Dauchot n'aura de cesse d'alimenter son oeuvre. Il accumulera 18 000 négatifs, qui aujourd'hui ont été légués au musée  « En Piconrue » à Bastogne.  

 

 

L'autre membre du duo est une personnalité bien connue du monde culturel régional, spécialiste de l'Ardenne traditionnelle. J'ai nommé : Albert Moxhet .  
S'il est un écrivain reconnu, il est aussi professeur, auteur, chercheur, journaliste, chroniqueur culturel depuis 1958 ayant travaillé tant dans la presse écrite au Courrier, qu'au Jour,  sur Radiolène ou aujourd'hui sur notre site Best of Verviers.

Albert Moxhet a encore reçu dernièrement, en avril 2012 avec René Hausman, le prix littéraire de féerie Oriande au  Printemps des Légendes qui est un festival biennal consacré au légendaire et à la féerie. Festival qui se tient à Monthermé  dans les Ardennes françaises.

Ses textes et commentaires nous dévoilent avec une infinie tendresse, précision et talent, les petits et grands détails d'une vie ardennaise dont le souvenir de gestes, us et coutumes s'est perdu avec le temps. Là où ceux qui ont forgé notre identité d'Ardennais vivaient non pas contre-lui dans de vaines courses folles que sont parfois devenues nos vies, mais avec lui selon ses humeurs et caprices.


« L'Ardennais » dépasse à plus d'un titre le caractère de l'ouvrage qui se place dans le cadre d'un devoir de mémoire.

En effet, ces traces du passé nous plongent avec force et émotions dans un mode vie qui fut certainement propre à des générations d'Ardennais vivant dans nos villages de Sart à Arlon en passant par tous ceux qui font écho dans vos souvenirs.

C'est avec curiosité que nous posons nos pas dans ceux des ces paysans, agriculteurs, forestiers,... pour se remémorer leurs les habitudes, mode de vie et coutumes . 

 

 Sans mise en scène, ces gens se laissent découvrir dans leur milieu naturel souvent rude mais à la fois complice et nourricier.
Un livre d'histoire, bien vivant celui-là !


 

La qualité de la mise en page, du papier, du tirage en fait un livre à posséder, à partager avec ses enfants ou petits-enfants par exemple.  Se réapproprier ce que fut la vie de ceux qui nous ont précédé il y a peu sur ces terres et qu'ils nous ont léguées telles qu'ils les avaient reçues de leurs parents depuis des générations.  
Ouvrage qui nous permet également de mieux comprendre qui on est, d'où on vient.


Le livre présente l'Ardennais par rapport à ses espaces de vie et se structure au départ de la maison, le village, les champs, la rivière, les bois.


Nous y apprendrons ce qu'était devenu le « rituel hebdomadaire » du pain et de sa cuisson, la lessive ou celui du plus beau jour de l'année, celui où l'on tue le cochon, l'utilisation des machines agricoles et l'importance des bêtes de somme qu'étaient boeufs et chevaux, le cerclage des roues, les fêtes, le travail dans les champs, les petits métiers comme ce raccommodeur de parapluies, le rôle des épouvantails dans les champs, ces oiseaux que l'on clouait sur les portes des maisons pour éloigner le mauvais sort, l'art de la pêche ou et de la chasse, le flottage des bois sur la rivière, ...

 

Un retour en arrière passionnant, plus de soixante ans déjà pour un passé pas si lointain mais tellement différent de notre mode de vie actuel. Cette vie, leur vie qui nous explose au fil des pages comme une révélation à nous, génération en perpétuelle recherche d'équilibre émotionnel, de développement personnel, de qualité de vie, de développement durable,...
Une leçon de choses, une leçon de vie que nous délivrent prodigieusement Edmond Dauchot et Albert Moxhet.
Coup de coeur !


L'Ardennais
Photographies d'Edmond Dauchot
Commentaires d'Albert Moxhet
Musée en Piconrue
321 pages
ISBN 978-2-960099737
0031 61/21 56 14

Mise à jour le Lundi, 11 Juin 2012 17:57
 

Commentaires  

 
0 #3 Bléser Nathalie 20-07-2012 12:54
René Henoumont admirait son travail...
 
 
+1 #2 DEBLOND 14-06-2012 05:59
J'ai feuilleté ce bouquin chez mon père (un ami d'Albert Moxhet) et je ne peux que le recommander. Il est à tout point de vue superbe. Voyage dans le passé garanti !
 
 
0 #1 Jean Nizet 12-06-2012 06:39
Que voila un livre que je me réjouis d'acquérir!!
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.