Le Spirit of 66 fête ses 15 ans PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Best of Verviers   
Mercredi, 26 Mai 2010 17:36

Francis Geron, joyeux anniversaire ! 

Ce 1 juin 2010, vous fêterez les 15 ans du Spirit of 66. 15 ans déjà ? A vrai dire, une longévité pareille dans un domaine ausi ciblé que le vôtre et à Verviers en plus, qui l'aurait cru au départ ? C'est tout simplement extraordinaire de compter dans notre ville un "music club" aussi renommé. Lorsque vous regardez dans le rétroviseur qu'est-ce qui vous rend le plus heureux ?

- Merci… je pense qu’on peut dire que le fait d’être toujours en activité est déjà une très grande satisfaction… personne n’aurait parié la dessus avec ce qui se passe dans cette branche.

Pour faire vivre le Spirit of 66 au quotidien, les défis sont permanents. Il y a de grands moments de bonheur, d'autres de grande solitude, avec peu de monde dans la salle. Il faut ne pas se décourager et avancer. Le doute, ça fait partie de votre caractère ?

J’essaie de prendre les problèmes un par un, au fur et à mesure qu’ils se présentent… Vu mon âge et mon passé, j’ai quand même une certaine expérience de la vie et  si la solution ne vient pas tout de suite, on continue à chercher jusqu’à ce qu’on trouve… faut juste ne pas paniquer, réfléchir  et  ne pas laisser tomber les bras… le soleil finira toujours  par briller après la pluie

Vous avez rencontré des gens extraordinaires dans le monde de la musique. Sur quinze ans un souvenir marquant de grande humanité

je suis étonné par la simplicité et le côté positif de tous ces grands musiciens que je peux rencontrer.. Il y en a de temps en temps des moins « faciles » mais ils sont finalement très rares.  C'est souvent aussi avec les petits groupes qu'on a le plus de problèmes, mais cela vient surtout chez eux de beaucoup de stress et d'un manque d'assurance... ça les rend nerveux parfois

Comme homme, que vous a appris cette expérience à la tête du Spirit of 66

Bien faire et laisser dire…. Ne pas trop se tracasser des critiques parfois injustes et surtout savoir où on en est et se remettre en question si nécessaire.  Se prendre pour ce qu’on n’est pas  ne sert à rien et c’est dangereux.

 

Le meilleur concert à votre avis et pourquoi ?

Ça restera toujours le concert de PAUL RODGERS en  97 … notre premier  concert Sold Out.. et surtout le fait que ce concert a prouvé à tous les pros que nous étions capables de faire ça…. Ça nous a ouvert beaucoup de portes… Cela a surpris énormément de gens qui ne croyaient pas en nous.

Vous avez décentralisé des concerts au Kursaal, au Forum à Liège, au Grand-Théâtre, à l'Espace Duesberg,....  Verviers devrait-elle posséder une grande salle digne de ce nom ?

Bien évidemment… tout le monde le sait et le désire.  Mais encore faut-il trouver les moyens financiers pour  le faire.  Le constat est que pour le moment ce n’est pas possible.

Fiestacity, festival éclectique, c'est un peu votre bébé. Qu'est-ce qui vous plaît dans cette aventure ?

Me prouver à moi-même que je suis capable de mener à bien un gros machin comme ça même si ce n’est pas simple tous les jours.  La gestion administrative est très lourde.

Le festival de la guitare, vous l'avez presque totalement repris à votre compte. Il marche de mieux en mieux. Ca vous plaît ?

Ben oui, fatalement, sinon j’arrêterais tout de suite… je ne m’entête pas sur ces choses que je n’aime pas.  C’était plus facile avec Jacques mais comme  il n’a plus le temps….

Vous avez encore des projets qui vous trottent en tête ?

Bien entendu, mais j’ai appris qu’il ne sert à rien d’en parler aussi longtemps qu’on n’est pas certain du truc … sinon on a l’air idiot quand ça ne se fait pas… nos différents déménagements avortés en sont la meilleure preuve…


Vous avez dit à Benjamin Herman  que : « Le public verviétois ne constitue que 5 % de l'affluence. En fait, je pense que le truc pour un café comme le Spirit, c'est d'être installé dans une grande ville, comme Bruxelles ou Paris. À partir de ce moment-là, vous pouvez attirer la foule, mais pas ici." journal Le Jour le 27 mai 2010

Verviers a besoin du Spirit puisque celui-ci est un pôle d'intérêt majeur qui suscite énormément d'intérêt même loin hors de nos frontières. Cette ville aurait besoin de quoi ? Vous avez trois coups de baguette magique à donner pour changer, modifier, créer ...

Il faudrait que cela bouge un peu plus dans beaucoup de domaines… mais quand je vois toutes les forces négatives  ou incrédules qui se mobilisent immédiatement contre ceux qui veulent faire quelque chose de positif… ça me fait peur.  Il semble que le Verviétois se sous –estime souvent et c’est dommage… Si on ne croit pas en sa chance et qu’on part perdu d’avance,  on ne gagnera jamais.
Comment inverser ça, je n’en sais rien, mais c’est triste



Qu'est-ce qui ferait votre bonheur aujourd'hui

De continuer encore un peu….

Merci Francis Geron et succès pour le Spirit of 66 afin qu'il fasse vivre ce lieux mythique au coeur de notre ville de longues années encore

Mise à jour le Vendredi, 28 Mai 2010 06:20
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.