Hôtel de ville de Verviers restauré ! Le récit d'Arnold Couchard PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Best of Verviers   
Samedi, 17 Septembre 2011 07:07

Best of Verviers a proposé à plusieurs écrivains régionaux d'écrire un récit, une nouvelle, un conte, un souvenir,…  dans le cadre de l'inauguration de "l'Hôtel de ville de Verviers restauré". Si la ville propose de faire la fête place du Marché à l'occasion de cette inauguration le vendredi 23 septembre 2011 avec un spectacle son et lumières,  notre site propose de se joindre à la fête par le texte.
Arnold Couchard dont le dernier roman est "Parti dans la nuit"  nous fait le plaisir de nous partager un récit. Arnold
a également fondé les Editions Noctambules et l'asbl "Les bêtes à plumes" dont le but est la promotion des auteurs de la région.
Bonne lecture !


Ce n'est pas vous que j'attends

Réfugiée tout là-haut dans le clocheton.
La ville couverte de neige depuis si longtemps qu'il me semble ne l'avoir jamais contemplée autrement. J'en éprouve une infinie mélancolie.
Tout ressemble tellement à cette matinée de février il y a si longtemps...
Des rumeurs vagues commencent à monter de la Place  où les échoppes de toile se sont faites rares avec le froid et la circulation difficile. Les chalands le seront tout autant.
L'hiver amène un répit dans l'agitation et le tohu-bohu habituel du marché.


Le grand bâtiment est vide et silencieux, débarrassé pour le week-end des équipes d'artisans. Je n'aurai pas à me dissimuler et à craindre une rencontre où certains ont cru, parfois, distinguer le mouvement d'une robe blanche au détour d'un corridor, dans l'ombre d'un grenier.
Je redescendrai, tout à l'heure, frissonnante de plaisir dans le silence et la solitude retrouvés.


Je parcourrai les escaliers de chêne ciré, les dallages de marbre ; je traverserai les salles où règne encore l'odeur de térébenthine. Je me glisserai vers cette porte devant laquelle je m'arrêterai quelques instants, savourant le délice d'une attente sans cesse renouvelée, chaque samedi, depuis si longtemps.
La salle des mariages sera remplie de monde, comme en cette matinée de  février 1924. Ils seront tous là, immobiles dans le temps et dans l'espace, comme s'ils m'attendaient encore.
Délice d'un instant figé à jamais, comme le serait un simple souvenir.


Lui  aussi sera là, penché sur le registre pour y apposer sa signature. Je prendrai place à ses côtés. Je sentirai mon cœur battre à se rompre comme le jour où...
La suite ―  les souvenirs qui flottent dans ma mémoire, les images sombres des derniers instants ― me reviendront alors comme un mauvais film.
La robe trop longue et ce foutu talon qui se prend dans la traîne.
Les marches glissantes sur lesquelles je perds pieds.


Un bref instant de ténèbres avant que mes yeux ne s'ouvrent sur une scène étrange où tout le monde semble pris d'une folie que je ne comprends pas. C'est alors que je suis remontée pour me réfugier dans le bâtiment, en répétant à tout le monde que j'allais bien, qu'il n'y avait pas de souci à se faire... Mais personne ne m'écoutait.
Quand je me suis retournée, je me suis vue, étendue sur les pavés dans ma robe blanche de mariée. Il était penché sur moi.
« Je t'attendrai ! » ai-je crié. « Je serai toujours là à t'attendre... »


J'ai refermé la porte.
Et je l'attends toujours dans les pièces désertes, pâle silhouette qui erre comme une ombre négative. Mais que suis‑je d'autre ?
 

Arnold Couchard

 

 

Il est aussi l’initiateur d’une manifestation – « Au rendez-vous des écrivains » – qui réunit tous les deux ans à Verviers des auteurs de la région.


Sa bibliographie :

Les portes ardentes- nouvelles éditions Noctambules 2004
VegAs de coeur - roman éditions Perso 2004
 Pas d'éclaircies prévues - nouvelles édit Noctambules 2005
L'autre côté de la mer - roman éditions Irezumi 2006
Restons dans l'ombre - nouvelles édit Noctambules 2006 Les sables noirs - roman édit Noctambules 2007
Les jours d'avant la longue nuit - roman édit Noctambules 2007
On ne sait pas ce que le passé nous réserve - roman édit Noctambules 2008
Le syndrome du scorpion - roman édit Noctambules 2009
Tout est clair, à présent - roman édit Noctambules 2009
Restons dans l'ombre - roman édit Noctambules 2009
Dérisoires supputations - roman édit Noctambules 2010
Partis dans la nuit - roman édit Noctambules 2011

 

 

 

 
Hôtel de ville new : Photo Jacques Clérin

 
Un spectacle son et lumière le 23/09/2011
vers 21 heures :
 
Au menu : des couleurs et encore des couleurs – pendant une quarantaine de minutes, agrémentées de lasers, lance-flammes et musique, fruits de l’imagination de Luc Baiwir et de Pierre Stembert.
Le tout relevé par la prestation d’artistes comme Patrick Donnay (comédien), Françoise Viatour (mezzo-soprano), Ronny Venta (saxophone) et du quatuor à cordes Strings 4ever.
 
Luc Baiwir est un artiste de renommée internationale spécialisé dans la musique électronique. Ses compositions ont illustré de nombreux films documentaires. Il a participé à de nombreux festivals (Belgique, France, Afrique, Asie) et il s’est occupé de l’organisation d’une multitude de grands événements.
 
Le spectacle mettra en évidence différentes périodes de l’histoire de ce monument :
·         Du petit Trianon à l’Hôtel de Ville
·         Publicité, Sauvegarde du Peuple
·         L’âge d’or
·         La restauration
 
L’accès à ce spectacle sera entièrement gratuit.

 

Mise à jour le Samedi, 17 Septembre 2011 07:28
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.