Stavelot PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Best of Verviers   
Jeudi, 14 Août 2008 07:29

 

  La commune de Stavelot est située au cœur de notre belle région de l'Ardenne. Stavelot qui compte environ 6600 habitants  est logée au centre d'une large vallée issue du confluent de l'Amblève et de l'Eau Rouge. Non loin de Francorchamps, elle est renommée internationalement pour plusieurs raisons :
Wilhelm de Kostrowitzky, le futur Guillaume Apollinaire, vécut à Stavelot durant l'été 1899 alors qu'il était âgé de 19 ans. Pendant que sa mère (une aristocrate polonaise) passait ses journées au casino de Spa, il découvrait Stavelot et sa région. Pris d'amour pour la personne de Marie Dubois,  il rédigera pour elle son seul poème en wallon : Mareye. Il décrira la région dans un poème intitulé "Fagnes de Wallonie".

Pour la petite histoire, il partit sans payer un matin de l'auberge.

1. Trois musées : Celui de Guillaume Appolinaire, celui de la formule 1 et enfin celui la Principauté de Stavelot-Malmedy. En outre, on y trouve des expositions remarquables qui attirent plus de 50 000 visiteurs par an : René Hausman, Bières,  Che Guevara,....

 

 

2. Stavelot devient chaque année la capitale du Laetare. Cette merveilleuse petite ville, tout en charme  s'ouvre pendant 3 jours au très réputé Laetare de Stavelot. Le Laetare de Stavelot est devenu le rendez vous du carnaval wallon. Il est reconnu internationalement.
Le Laetare, c'est donc la fête de la mi-carême !

Le Laetare de Stavelot, c'est bien plus qu'un carnaval. Que dire de la beauté et de la diversité de ses chars et de ses costumes, ce carnaval wallon est un magnifique défilé, il est également un carnaval où l'animation folklorique est présente pendant tout le cortège. Au total, il y a entre 450 et 500 Blancs Moussis ! En général, on compte aujourd'hui plus de 2000 participants à ce cortège qui a fêté son 500ième Laetare en l'an 2002

 

Pour ce qui est de l'historique, "Il semblerait que jadis, les moines de Stavelot avaient l'habitude de participer avec les Stavelotains aux festivités du carnaval. Suite à un édit du Prince-abbé, G. de Manderscheidt en 1493, cette pratique fut interdite.

Les Stavelotains qui appréciaient la présence des moines à leur fête, renâclèrent à cette interdiction et décidèrent de la tourner en dérision à leur façon. Ils participèrent d'abord au carnaval déguisés eux-mêmes en moines jusqu’à ce que tombât une nouvelle interdiction ! Alors faisant appel à leur imagination, ils créèrent un costume blanc avec capuchon, évoquant plus discrètement l'habit monacal… Ils ajoutèrent à ce déguisement un étrange masque, impersonnel, avec un très long nez rouge et pointu : les Blancs-Moussis étaient nés ! Il semblerait que leur première apparition dans la ville date du XVIe siècle. Durant la période française, leurs sorties furent interdites pour n'en être que plus actives après 1820." Wikipédia

 

 

3. Un peu d'histoire : Stavelot est une des plus anciennes cité de Belgique. Sa fondation remonte à 648 lorsque Saint-Remacle, moine limousin, fut chargé par Sigebert, Roi des Francs, de l’évangélisation d’une région de l’Ardenne.

L’Abbaye de Stavelot-Malmedy eut un rayonnement spirituel et politique important tout au long du Moyen Age. Son chef portait le titre de Prince-Abbé. L'abbaye disposa pendant plus de 1000 ans de la souveraineté d’Etat. La révolution Française de 1794 mit un terme à la vie de cette abbaye.

 

4. La stèle Eddy Merckx en haut de Stockeu,

Stavelot, c'est l'endroit où la course cycliste Liège-Bastogne-Liège commence vraiment. Le Stockeu est plus raide et la Haute Levée est plus longue mais chacune est redoutable à escalader.

 

Mise à jour le Vendredi, 29 Août 2008 09:09
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.