Francorchamps, le circuit F1, ce qu'ils en disent... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Best of Verviers   
Jeudi, 14 Août 2008 06:57

Le 56ième Grand Prix de F1 à  "Spa-Francorchamps" aura lieu ce dimanche 28 août 2011. Notre circuit est considéré comme une des plus belles épreuves de la saison tant par les pilotes que par les spectateurs.

Voici le programme du WE et ce que les principaux acteurs et pilotes ont dit de notre circuit sans oublier l'historique, les statistiques, le palmarès, un film "Un tour du circuit et présentation d'un livre sur Francorchamps.



  • VENDREDI
    10h00 – 11h30 Formula One First Free Practice Session
    14h00 – 15h30 Formula One Second Free Practice Session

    SAMEDI
    11h00 – 12h00 Formula 1 Third Practice Session
    14h00 – 15h00 Formula 1 Qualifying Session

    DIMANCHE
    12h00 Formula 1 Drivers Parade
    13h30 Formula One Grid Presentation
    14h00 Formula 1 Formula 1 Belgian Grand Prix


  • Ce qu'ils en disent :

 

Jenson Button (Brawn) : "Spa-Francorchamps reste l'un des mes circuits préférés car il offre tout ce qu'un pilote peut désirer. C'est l'un des plus rapides et les plus difficiles au monde avec ses collines, ses virages rapides et ses longues lignes droites. Tout ça combiné, c'est un vrai frisson au volant, comme à Suzuka et à Silverstone. Et puis, c'est très sympa de piloter dans la forêt. Sans compter la météo, imprévisible." Spa-Francorchamps verbatim 26/8/09 www.eurosport.fr

Sébastien Vettel (Red Bull) « Francorchamps, c'est aussi le plus long et donc forcément celui où l'on aligne le moins de tours. Les caractéristiques de Spa correspondent à celles de Silverstone, avec beaucoup de virages rapides nécessitant pas mal d'appui aérodynamique. Nous devrions donc logiquement être devant."  La DH 28/8/09

Lewis Hamilton (McLaren) "Comme Monaco, Silverstone et Monza, Spa est un circuit historique et j'ai grandi en regardant les courses s'y disputer là-bas. Etre au volant le rend encore plus spécial pour moi car je peux facilement m'imaginer ce que faisaient les héros du passé. C'est aussi un circuit magnifique, un endroit où on peut pousser une voiture de Formule 1 à ses limites : piloter dans Eau Rouge, Pouhon ou Blanchimont est une sensation incroyable. Notre corps est à sa limite et on continue d'attaquer pour aller plus vite. J'adore Spa. Le tracé ne devrait jamais sortir du calendrier de la Formule 1." Spa-Francorchamps verbatim 26/8/09 www.eurosport.fr

"Spa est une piste dont tout le monde parle, à juste titre. J'adore le circuit, qui demande un compromis au niveau du set-up pour avaler les rapides lignes droites et virages et assurer la traction nécessaire dans les sections lentes. Tout est question de precision. Eau Rouge est tout simplement énorme : c'est un endroit rapide que l'on attend avec impatience à chaque tour. C'est vraiment l'un des plaisirs du pilote de Formule 1!

On essaie toujours de le négocier un peu plus vite, car ça passe désormais à fond sans avoir à soulager l'accélérateur. La seule manière d'y parvenir est de jouer le moins possible avec le volant. Les forces qui agissent sur le corps sont un peu étranges, mais on n'y pense pas vraiment une fois passé le premier tour. J'y ai couru en 2005, la première course sur le mouillé, la seconde sur le sec, que j'ai gagnée. J'en ai donc une bonne expérience. Nous y avons testé en juillet. Je suis impatient d'y courir. La situation aux championnats est très serrée, les gens parlent de pression mais pour moi, c'est un surcroit de motivation. Je ne me ressens certainement pas de stress." Eurosport "Impressions de pilotes avant le GP 2007 13/9/2007

 

 

Entretien avec Ayrton Senna, par Jenkinson, journaliste "Après les essais de Francorchamps cette année, vous avez reconnu que n'avez pas pris l'Eau Rouge à fond, mais que vous saviez que vous auriez pu le faire. Qu'est-ce qui vous a décidé à renoncer à le faire ? "

Ayrton Senna: "Mon instinct de Conservation... Le virage arrive tellement vite… Tellement vite. De l'entrée au milieu, c'est là que tout va se décider. Avant de parvenir à l'entrée, l'anticipation est aussi liée à la raison pour laquelle vous allez essayer de passer à fond ou non. Ca peut vous faire gagner, ou vous faire perdre. Les conséquences du risque de réussir, et l'évaluation du temps que cette réussite peut vous faire gagner.
Tout ce processus implique que vous y pensiez depuis le tour précédent, depuis le matin, depuis la veille, et même chaque fois que vous êtes venu... Je m'étais fixé comme objectif un nombre de tours moteur donné que je voulais pouvoir lire après le saut, et je l'ai atteint. Je m'étais dit que si je pouvais y arriver, je serais dans la bonne plage pour le moteur, et qu'à partir de là, il allait bien monter en régime..."
1990, http://albumauto.9online.fr/formule1/psycho.html


Mickaël Schumacher : "Spa préserve les caractéristiques des nouveaux et anciens styles de circuits, et est très différent des tracés modernes. Même si les monoplaces d'aujourd'hui ont rendu le circuit plus facile, il reste un défi. Piloter sur la trajectoire parfaite ici, spécialement dans certains endroits, provoque des frissons. Ce n'est pas une coïncidence si des générations de pilotes se sont extasiés surl'EauRouge!"-Eurosport-Stéphane.VRIGNAUD-8/2004 http://msn.eurosport.fr/home/pages/msn/v4/l3/s25/e5986/sport_lng3_spo25_evt5986_sitmsn.shtml

"J'y ai de beaux souvenirs". (DH, 29/10/02)

"Négocier l’extraordinaire raidillon de l’Eau Rouge procure des sensations indescriptibles. Je crois qu’il s’agit du meilleur circuit. Les stratégies de course doivent être étudiées de façon très fine." L'humanité 1/9/01


Alain Prost : "Je suis très heureux de revenir sur un de mes circuits préférés" 13/7/03 http://www.prostfan.com/13_07_03.htm


Jacques Villeneuve : " Il faut être courageux au moment d’aborder cette montagne. À chaque passage, c’est un combat avec votre instinct de survie pour garder votre pied droit à fond. À chaque tour on tente de repousser un peu plus loin la limite. S’il n’y avait pas de risque, il n’y aurait pas d’intérêt. Ce serait comme marcher sur un fil à un mètre du sol. Tout le monde pourrait le faire. " L'humanité 1/9/01


David Coulthard :
Vainqueur en 1999, le décrit laconiquement comme son " circuit préféré ", L'Humanité 1/9/01

Jarno Trulli : "Spa est le plus beau circuit au monde et je suis donc ravi qu'il soit de retour au calendrier. Les changements apportés à la piste ont demandé de grands efforts et sont très positifs, surtout celui qui concerne la chicane de l'arrêt d'autobus. Spa est l'un des circuits les plus difficiles au monde - un défi pour les pilotes car il est très technique et très long. Il est compliqué de flirter avec la limite ici car il faut être au maximum de sa concentration sur la totalité du tour." Eurosport "Impressions de pilotes avant le GP 2007 13/9/2007

" À Spa, il faut être prêt à affronter sept kilomètres en apnée ! " L'humanité 1/9/01

Fernando Alonso : "Spa est un circuit où il est essentiel d'avoir une voiture très complète : le tour est long et il est, par conséquent, important de peaufiner la mise au point de sorte à être compétitif dans tous les secteurs. Le circuit présente des virages rapides, des virages lents et de longues lignes droites où une bonne vitesse de pointe est indispensable pour effectuer un dépassement ou pour défendre une position, surtout à l'approche des Combes. » Spa-Francorchamps verbatim 26/8/09 www.eurosport.fr

« Je suis vraiment excité de revenir à Spa, mon circuit favori. Il est très exigent car son tour est long et il comporte toutes les caractéristiques. Il faut travailler dur avec l'équipe pour trouver le bon équilibre sur la voiture. Tout le monde parle d'Eau Rouge, et c'est effectivement un virage génial, mais je pense que l'ensemble du tour en fait est spécial ; on y est à la limite tout le temps et pour un pilote, c'est un sacré challenge. Il faut avoir une concentration totale à chaque tour et je suis motivé pour disputer la victoire. Il y a des caractéristiques similaires entre Spa et Monza : les deux requièrent beaucoup de puissance." Eurosport "Impressions de pilotes avant le GP 2007 13/9/2007

"L'approche du Raidillon s'effectue en descente. Il y a une transition brutale et puis on monte soudainement. Depuis le baquet, on ne voit pas la sortie du virage et en arrivant au sommet de la montée, on ne sait pas trop sur quelle trajectoire la voiture sera." Eurosport - Stéphane VRIGNAUD 8/2004

"Spa fait partie de ces circuits incontournables du calendrier de la Formule 1. Comme sur les anciens circuits du calendrier, il y a toujours une ambiance très particulière, très chaleureuse. Pour les pilotes et les techniciens, Spa offre une série de défis incroyables et vous avez des sensations très fortes depuis le cockpit. Je ne me suis jamais imposé à Spa et j'avoue que j'aimerais un jour pouvoir accrocher cette course à mon palmarès !" www.sport.fr  3/9/2008

 

 

 



Rob White Renault, directeur technique moteur :
"Spa est un des circuits les plus exigeants en termes de charge moteur, et il nous sert de circuit de référence au banc d'essais : cela veut dire que nous simulons plus de roulages à Spa que sur tout autre circuit. Le cycle d'utilisation du moteur est très sévère et le tour est très long, ce qui impose des charges mécaniques et thermiques élevées sur les pièces internes." Eurosport - Stéphane VRIGNAUD 8/2004

Pascal Vasselon (Toyota, manager général châssis) : "Spa offre un cadre unique. La culture du sport automobile a de profondes racines en ces lieux, le circuit est essentiel à la vie sociale et économique de la région et l'on ressent vivement l'enthousiasme des fans. D'un point de vue technique, ce qui rend Spa si spécial est la combinaison des courbes à très haute vitesse et des changements de dénivellations." Eurosport "Impressions de pilotes avant le GP 2007 13/9/2007

Eric Van de Poele à propos du nouveau tracé du circuit. Le raidillon et Blanchimont : "Les F1 ont tellement progressé que cela manque de challenge. Avec les monoplaces actuelles, le Raidillon se négocie comme une ligne droite, à près de 300 km/h. Il n'y a plus de réelle difficulté. Et Blanchimont aussi est trop facilement à fond, même sous la pluie. Le virage le plus excitant aujourd'hui est le double gauche, Pouhon. Pour rendre le circuit plus intéressant, pour permettre à nouveau aux meilleurs pilotes de faire la différence, il faudrait resserrer les virages sans changer la vitesse. Moi, je déplacerais la corde, en bas à droite du Raidillon, vers la gauche afin de redessiner un vrai virage. Ce serait moins rapide mais nettement plus spectaculaire." Dernière Heure par Olivier de Wilde 12/09/07

"Tout le monde est impatient d'aller courir à Spa. Pour les pilotes, c'est un challenge fantastique : contrairement à d'autres endroits que nous visitons, Spa a un vrai caractère, et c'est endroit où la confiance et l'engagement font la différence. Les grands virages exigent d'être courageux et de prendre des risques. Une erreur signifie aussi un gros accident. J'adore l'endroit." Spa-Francorchamps verbatim 26/8/09 www.eurosport.fr

 

"Quand on parle de Spa, tout le monde pense à Eau Rouge, mais le plus gros challenge est Pouhon : c'est une descente à gauche ample et très rapide. C'est presque à fond, mais pas tout à fait, et c'est assez difficile de trouver un équilibre sur la voiture qui permette d'attaquer sans sortir. Les pilotes adorent des virages comme ça, rapides mais pas complètement à fond : c'est là où se situe la vraie excitation car c'est au pilote de faire la différence". 6 septembre 2008 sur www.eurosport.fr

Il aime Spa pour une raison simple : " Le courage d'un pilote peut surpasser les défauts de la voiture. "C'est un circuit fantastique et j'ai de bons souvenirs de ma course en GP2 en Belgique. Le tracé de Spa est vraiment très beau, très vallonné avec des combinaisons de virages très intéressantes pour les pilotes et pour les ingénieurs. C'est sans doute un des plus beaux rendez-vous du calendrier et un superbe challenge pour les pilotes avec notamment les virages 2, 3 et 4 de l'Eau Rouge. Les pilotes apprécient tant le circuit de Spa- Francorchamps car c'est ce que je qualifierai d'un circuit ancienne mode, non pas en termes d'infrastructure mais en termes de tracé. C'est un circuit très rapide avec des virages très exigeants, presque dangereux. A Spa, le pilote peut vraiment faire la différence. Même si sa voiture n'est peut être pas fantastiquement bien réglée ou même la meilleure du plateau, le pilote pourra, s'il est très courageux, entrer plus fort, accélérer plus tôt, ne pas lever le pied. Sur ce tracé, on voit vraiment la différence entre les pilotes et je pense que c'est ce qui plaît !" Site internet Eurosport 13/9/2007

 

Félippe Massa : "Spa n'est pas un circuit où on peut beaucoup tourner en essais car il est long. Il faut donc faire attention au kilométrage, du moins après le vendredi. Cela signifie qu'il faut un plan de travail très efficace et procéder très rapidement aux changements de set-up. La longueur du tracé complique aussi la stratégie de course car la charge d'un tour d'essence supplémentaire coûte plus de temps que d'habitude. Aussi, la voiture doit être très bien équilibrée".  6 septembre 2008 sur www.eurosport.fr

Nick Heidfeld : "Spa est une piste fantastique avec des virages uniques et un caractère très spécial. Quoique que de nos jours ce ne soit pas très dur avec un V8 de prendre Eau rouge à fond et un sourire crispé, ça reste un truc éclatant. La compression n'est absolument pas un problème physiquement, c'est néanmoins une sensation très spéciale. Pour les spectateurs aussi, je ne peux que recommander cette section".   6 septembre 2008 sur www.eurosport.fr

 

Giancarlo Fisichella: "C'est un circuit exceptionnel, c'est vrai et sans doute le meilleur du point de vue des pilotes. L'Eau Rouge est un virage fabuleux, très impressionnant derrière le volant même si avec le V8, il est tout de même moins exigeant. Mais c'est un circuit où le pilote est un paramètre important si ce n'est primordial et c'est d'autant plus excitant !" Eurosport "Impressions de pilotes avant le GP 2007 13/9/2007

Ralf Schumacher: "Spa est remarquable de par son tracé unique en F1, avec quelques courbes réellement impressionnantes. La météo joue toujours un rôle dans les Ardennes belges qui semblent développer leur microclimat ! Eurosport "Impressions de pilotes avant le GP 2007 13/9/2007


Rubens Barrichello (Brawn) : " Pour moi, Spa-Francorchamps est indéniablement l'un des meilleurs circuits au monde et j'adore y courir. L'expérience est un facteur clé car on peut gagner du temps en réglant bien sa voiture et en adoptant un timing précis pour maximiser le temps de piste en essais et en qualification" Spa-Francorchamps verbatim 26/8/09 www.eurosport.fr

"Le circuit de Spa est bien souvent le favori des pilotes et il donne des sensations de pilotage fantastiques au volant d'une monoplace de F1. Après un an d'absence, nous allons le retrouver avec plaisir en bénéficiant d'une sécurité accrue grâce aux modifications du tracé du circuit. C'est l'un des meilleurs grand prix de l'année, et avec les conditions météo imprévisibles et les opportunités de dépassement, il faut toujours s'attendre à une course passionnante. Nos essais de juillet dernier à Spa n'ont pas été nos meilleurs, mais nous avons depuis beaucoup progressé avec la RA107, comme l'a montré le week-end dernier en Italie." Eurosport "Impressions de pilotes avant le GP 2007 13/9/2007

 


 

Robert Kubica "Le circuit est long et difficile. Il faut trouver le bon équilibre et les bons réglages afin de ne pas perdre de temps. Il y a un autre facteur crucial en Belgique, c'est le temps. Il peut pleuvoir sur un secteur alors que cela peut être sec sur les autres. J'ai vraiment hâtewww.sport.fr  3/9/2008

 

Bas Leynders : "Il est toujours spécial parce que c'est le plus long du Championnat et qu'il comporte beaucoup de virages très rapides, comme le Raidillon ou Blanchimont. Mais c'est aussi un circuit très vallonné, fluide, intégré au relief et à la nature... Bref, Francorchamps est un circuit qui a une âme, contrairement à la plupart des tracés modernes. Le raidillon, avant c'était presque à fond ou à fond limite. Aujourd'hui, c'est à fond sans problème, même sur piste humide. Le pilote ne fait donc plus la différence à cet endroit. Le feeling reste, par contre, très sympa avec la cuvette et la forte montée. C'est comme Walibi. Mais il n'y a plus de savoir-faire."  La DH 28/8/09

 

 

 

 

  • Historique :

Francorchamps est entré dans la légende des sports moteurs au même titre que Le Mans, Nürburgring et Silverstone. Le circuit a connu dans les années 80, des transformations nombreuses et il a fallu l'adaptater aux conditions des courses d'aujourd' hui.

La piste de vitesse, destinée aux compétitions de sports mécaniques, a été inaugurée en 1921. Elle mesurait à l'époque 15,820 Km. Des modifications successives telles que le S de Masta, le raidillon et le nouveau virage de Stavelot, ramèneront sa longueur à 14,100 Km jusqu'en 1979. A cette date, Francorchamps va connaître une refonte importante et le circuit va être réduit à 6,647 Km. C'est le circuit que l'on connaît aujourd'hui.

 

 

  • Statistiques :

Longueur actuelle du circuit : 6,968km

Nombre de tours GP F1 : 44

Distance totale : 306,812

Première édition : 1950

Années où ont eu lieu le GP de F1 : 1950-1956, 1958, 1960-1968, 1970, 1983, 1985-2004, 2005, 2007, 2008

Premier vainqueur : 1950, Juan-Manuel Fangio sur Alfa Roméo 158 en 2:47 26secondes

Tour le plus rapide : 1:45.108 K. Raikkonen (McLaren), 2004

Palmarès

2010 : Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes)
2009 :
K. Raikkonen (Ferrari)
2008 : F. Massa (Ferrari)
2007 : K. Raikkonen (Ferrari)
2005 : K. Raikkonen (McLaren)
2004 : K. Raikkonen (McLaren)
2002 : M. Schumacher (Ferrari)
2001 : M. Schumacher (Ferrari)
2000 : M. Hakkinen (McLaren)
1999 : D. Coulthard (McLaren)
1998 : D. Hill (Jordan)
1997 : M. Schumacher (Ferrari)
1996 : M. Schumacher (Ferrari)
1995 : M. Schumacher (Benetton)
1994 : D. Hill (Williams)
1993 : D. Hill (Williams)
1992 : M. Schumacher (Benetton)
1991 : A. Senna (McLaren)
1990 : A. Senna (McLaren)
1989 : A. Senna (McLaren)
1988 : A. Senna (McLaren)
1987 : A. Prost (MCLaren)
1986 : N. Mansel (Willimas)
1985 : A. Senna ( Lotus)
1983 : A. Prost (Renault)

  • Adresse : Circuit de Spa Francorchamps

Route du Circuit 55
Francorchamps B4970
Belgium

 

  • Le livre : "Spa-Francorchamps" Histoire d'un cricuit de 1896 à nos jours aux Edition La Renaissance du livre

Histoire d'un Circuit

L’un des plus beaux circuits automobiles au monde se trouve à Francorchamps, à proximité de la ville thermale de Spa, dans l’est de la Belgique et à quelques kilomètres de la frontière allemande. Ce circuit – grâce à son insertion dans un paysage de vallées, collines et forêts –, est unanimement estimé par le monde de la course pour les qualités techniques qu’il requiert de la part des constructeurs et des coureurs. Les plus grands champions l’apprécient pour sa sélectivité et les efforts humains et stratégiques qu’il nécessite pour y remporter la victoire. Avant 1920, date de la création officielle du circuit, les routes de cette région du triangle Spa-Francorchamps-Stavelot accueillaient déjà des courses diverses et reconnues de voitures et de motos.

Depuis 1920, une multitude d’épreuves s’y est déroulée dans les différentes disciplines qui sont celles des sports moteurs : course de Formule 1, bien sûr, course de Grand Tourisme, course de 24 Heures, rallyes internationaux, courses motos…

Les trois auteurs Bovy, Galle, Maudoux nous offrent un superbe livre qui nous plonge dans la légende du circuit. Tout y est : faits majeurs, petits détails, grandes victoires, personnages attachants, records, joies, peines... Un livre qui nous plonge dans l'univers de la course automobile. C'est un réel plaisir que de découvrir ces héros d'antan sur leurs bolides d'une autre époque ! Préfacé par notre regretté Paul Frère, cet ouvrage retrace par l'image l'histoire d'un circuit. Celui qui fait aussi la renommée de notre petit pays. Les auteurs n'oublient pas de rendre hommage à tous ces passionnés dont certains ont perdu la vie, emporté par leur passion. Chaque année, depuis 1896 est représentée par une double page de photos choisies et expliquée par une légende intéressante. Ce livre édité en 2005 nous est proposé par les éditions de La Renaissance du livre, groupe Luc Pire, reste d'actualité puisqu'une nouvelle saison débute sur un circuit sans cesse amélioré. Un must pour tous les amateurs de sport automobile.

Mise à jour le Lundi, 15 Août 2011 08:52
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.