Le lac de la Gileppe PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Best of Verviers   
Vendredi, 01 Août 2008 21:31

Le tour du lac de la Gileppe à pied ou en VTT est un de nos coups de cœur. Nous nous y rendons très souvent. Jamais l’on ne s’en lasse. Le paysage diffère à chaque saison. Tout y est beau et calme.Il nous arrive d’y voir du gibier en fin de journée ou au petit matin.

Pour faire le tour du lac, il faut compter un peu plus de 15 km au départ du parking.

Cependant, un circuit fléché (rectangles verts) permet de faire le tour du lac en évitant le petit morceau de grand-route 15.2km. Il est destiné principalement aux marcheurs mais reste accessible aux amateurs de VTT.

De nombreux bancs vous permettront de profiter lors d’une petite halte de vues superbes sur le lac. Par grand soleil, une fraîcheur bienvenue venant du lac et des zones d’ombres sous les chênes et les hêtres vous raviront. Par grand vent, le chemin autour du lac est bien abrité.

 

 

Deux idées pour découvrir des sentiers alternatifs :

A pied :

Difficulté : Moyen à facile
Un seul passage difficile : montée (50 mètres) sur un sentier étroit et balisé du GR. Pas possible avec poussette d'enfant à cet endroit.

Distance : 7 km : Deux petites heures de marche paisible

Coups de coeur pour cette balade: Le barrage de la Gileppe et les vues sur le lac, un espace didactique pour reconnaître divers animaux de la forêt en plein bois, un surprenant fauteuil très design, de grandes allées puis un joli sentier forestier entre hêtres et chênes. Peu de monde ! Calme, frais en été et bien protégé du vent.

Départ sur la parking du lac de la Gileppe. Descendre jusqu'au barrage, passer devant le lion tourné vers la Prusse. Prendre à droite comme si l'on allait commencer le tour du lac. Juste avant la barrière qui marque le début du tour du lac, sur la gauche, le balisage du GR (rectangle rouge sur blanc) nous invite à monter un rude sentier entre rochers et petits arbres sur environ 50 mètres. Seule difficulté de cette balade. Au-dessus, joli point de vue sur le barrage. Suivre le GR et rapidement sur le côté gauche, un espace didactique tout nouveau nous permet de découvrir des silhouettes d'animaux : renard, hibou, écureuil,.... On en découvre sans arrêt de nouvelles. L'allée forestière nous emmène entre hêtres et chênes avec en bruit de fond, le chant des oiseaux. Au premier carrefour (sur la droite un bosquet de hauts conifères), quitter le balisage du GR qui tourne à gauche. Continuer tout droit (points vert et jaune). Le chemin reste toujours sur la crête. Arrivée à un "T" après une petite montée, tourner à droite, le balisage devient : points vert, jaune, rouge. Deux petits sommets et un banc puis c'est la descente vers le lac. Arrivé au chemin macadamisé (panneau baignade interdite) prendre à droite et revenir vers le barrage. De jolis petits bancs avec vue sur le lac nous invitent à l'un ou l'autre arrêt pour profiter du calme et du paysage. Revenir au barrage et remonter au parking par l'ascenseur panoramique de la tour. Dégustation possible.

 

 

Rando VTT : Sentiers forestiers de l'Hertogenwald

 

 

Départ : Parking du lac de la Gileppe

Distance : 29 Km

Difficulté : Moyen à difficile (à partir de 10-12 ans)

Balisage : Non (lire notre rubrique vtt)

Particularité : Le lac de la Gileppe, la forêt de l'Hertogenwald, Vesdre, Helle, la nature à l'état pur.

Sentiers forestiers roulants. 5% de grand-route.

 

 

 

 

Le lac, son barrage, son lion et son histoire.

Le gouvernement confie en 1857 l'étude du barrage à Eugène Bidaut, né à Liège en 1808. Son projet de départ prévoit une dépense de 2 millions de francs. Il meurt en 1868. Auguste Donckier, ingénieur et docteur en sciences naturelles, est chargé de l'analyse des éléments hydrologiques et géologiques.

Le barrage est inauguré le 28 juillet 1878 par Léopold II. Sa capacité est alors de 13,3 millions de m3 pour une superficie de 85,70 hectares.

Cependant, le volume du barrage n'a atteint les treize millions de m³ qu'en 1921 nous confirme André Albertal

De 1967 à 1971, le barrage est surhaussé. sa capacité est de 26,4 m3 pour une superficie de 130 hectares. Il est alimenté essentiellement par la rivière de La Gileppe et son affluent la Louba. Les eaux de la Soor sont captées et acheminées vers le lac. C'est le roi Baudouin qui inaugure le barrage surhaussé.

La hauteur totale du barrage est de 64 mètres (47 mètres initialement). Le volume du mur du barrage qui s'enfonce dans les profondeurs du massif rocheux est de 1,4 millions de m3 de béton et de 1,2 millions de m3 d'enrochement.

Les deux tours de prise d'eau de 75 mètres de haut effectuent les prélèvements au départ de capteurs situés à différents niveaux. Deux canalisations d'un débit maximal de 89m3/seconde amènent cette eau vers un bassin d'amortissement. L'eau passe ensuite dans une centrale hydro-électrique qui produit le courant nécessaire au fonctionnement du complexe. L'excédent se dirige vers Verviers par l'aqueduc d'alimentation.

La tour panoramique culmine à 77,60 mètres. On trouve 624 m2 de surface vitrée. L'entrée par un des deux ascenseurs est gratuite.

Le lion pèse 300 tonnes. Il a été sculpté par Félix-Antoine Bouré dans 123 blocs de pierre de grès tendre. Sa hauteur est de 13,5m pour 16 m de long et 5m de largeur. Elle a été inauguré en 1993.

Pour toute visite guidée du barrage 087/64.81.25

 


Mise à jour le Dimanche, 23 Janvier 2011 13:39
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.