Verviers et sa région à découvrir sur Best of Verviers le site qui vit! www.bestofverviers.be
Balade du lac de la Gileppe PDF Imprimer Envoyer
La Région - Balades

Difficulté : Moyen à facile
Un seul passage difficile : montée (50 mètres) sur un sentier étroit et balisé du GR. Pas possible avec poussette d'enfant.

Coups de coeur pour cette balade: Le barrage de la Gileppe et les vues sur le lac, un espace didactique pour reconnaître divers animaux de la forêt en plein bois, de grandes allées puis un joli sentier forestier entre hêtres et chênes. Peu de monde ! Calme, frais en été et bien protégé du vent

 
Jarbinet Philippe PDF Imprimer Envoyer
Les Gens - Nos Gens

Philippe Jarbinet, qui êtes-vous ?

 

- Je suis né à Liège en 1965, exactement 62 ans après Simenon et quasiment au même endroit. J’ai vécu à Herstal, à Jambes, à Liège, à Bruyères, à Olne et enfin à Verviers depuis 1980. Mon père y tenait un magasin rue Laoureux depuis des années. J’ai fait mes études à l’Athénée Royal de Verviers où j’ai passé beaucoup de temps à dessiner dans les marges de ce qui me servait de cahiers. J’y ai rencontré les amis qui me sont les plus chers, ainsi que Nicole, ma douce moitié avec qui j’ai trois filles.

 
Motos liégeoises de légende : Et s’il fallait en choisir une, vers ou irait mon choix ! PDF Imprimer Envoyer
Chroniques - Autos-Motos

Parler des  motos liégeoises sans évoquer le modèle M86 de la FN est impardonnable.

Ce modèle est à juste titre considéré comme étant  un des sommets de ce que nos constructeurs ont réalisés. Beaucoup de connaisseurs la mettent sur la plus haute marche du podium. Je partage cet avis. A elle toute seule  la M86 réunit ce que tous les motards attendent d’une moto, l’élégance, la performance, la fiabilité .En résumé cette moto a tout pour elle. Tout collectionneur essaye d’en posséder une, moi  le premier évidemment.

 
Michel Mohring, histoire d'une passion : les motos anciennes... et liégeoises PDF Imprimer Envoyer
Chroniques - Autos-Motos
Michel Mohring est un jeune retraité dynamique et enthousiaste. Depuis tout petit la moto est au centre de ses loisirs. Après le trial avec des motos bricolées, puis en compétition avec du vrai matériel, le hasard lui a fait connaître le monde de la moto ancienne et surtout celui de la moto liégeoise, et par conséquent la recherche d’ancêtres et leurs restaurations. Tout au long de ces années une multitude, de motos me sont passées entre ses mains.
Pour notre plus grand plaisir, il vous partage sur notre site, la découverte, la restauration et le bonheur de rouler sur une véritable machine de course fabriquée non loin de chez nous à Herstal.
 
Vierge Noire PDF Imprimer Envoyer
Les Gens - Nos Gens

Que s'est-il passé en septembre 1692 ? Le dimanche 18 septembre, Verviers connaît le plus important tremblement de terre que notre pays ait connu jusqu'à aujourd'hui estime-t-on. Un séisme qui est évalué à 6,25 sur l'échelle de Richter. Ce tremblement de terre a été meurtrier."

Ce séisme est à la base de la légende du miracle de la Vierge Noire de l'église des Récollets.

 
Le vaution de Jean-Marie Klinkenberg sur le mode des madeleines de Proust PDF Imprimer Envoyer
Les Gens - Histoires vécues

Notre site a lancé un défi à plusieurs personnalités du monde culturel, nous  vous proposons de  découvrir leurs histoires. Le texte de Marcel Proust "A la recherche du temps perdu" a été proposé comme base de travail. Chacun a été invité à nous livrer un souvenir,  une émotion, un conte, un récit,... sans restriction, en ouvrant toute sa créativité non pas sur base de la madeleine mais bien de la tarte au riz de Verviers.

Pour ce quatrième récit, Jean-Marie Klinkenberg a choisi de nous parler "d'une de ces patisseries plates et résistante appelées vaution" puisque, nous dit-il, "c’est au vautchon seul qu’allaient tous mes suffrages, alors que le patriotisme correctement politique devrait aujourd’hui me pousser à proclamer les vertus de la tarte au riz, comme Christophe Dechêne souhaiterait que moi et d’autres le fassions, mais j’en suis navré, pour moi c’est le vautchon et rien d’autre".

Jean Marie Klinkenberg est un linguiste et sémioticien belge né à Verviers en 1944, Professeur à l'université de Liège, Jean-Marie Klinkenberg y enseigne les sciences du langage, et spécialement la sémiotique et la rhétorique, mais aussi les cultures francophones….Il est membre de l'Académie royale de Belgique. Il est président de l'International Association for Visual Semiotics. Il fut le premier à nous répondre, bonne lecture à tous et toute.Voici son très "proustien" récit :

 
Le Grand-Théâtre de Verviers PDF Imprimer Envoyer
Verviers - Nos lieux
Le théâtre fait son cirque ! Pourquoi ce titre ? Parce qu’au début, le théâtre et le cirque étaient très proches. Comme les Baladins du Miroir de nos jours, les comédiens allaient de ville en ville avec les musiciens, les magiciens, les acrobates et autres cracheurs de feu ; un peu comme dans le théâtre de rue ou la zieneke-parade aujourd’hui.
 
Arrivée de Américains à Verviers septembre 1944 PDF Imprimer Envoyer
Les Gens - Histoires vécues
 

"Un autre groupe de la 1ière armée franchissait la frontière belge le 12 septembre près de la petite cité de Rötgen (nord-est de Verviers). Les habitants s'étaient enfuis dans les bois. Deux jours plus tard, ils commençaient à rentrer conduits par le seul policier de Rötgen.

Ils étaient plongés dans une sorte apathie, tellement rapide et inattendue avait été l'avance des blindés à travers la Belgique.
 
"Le Grand Hôpital de Verviers" PDF Imprimer Envoyer
Verviers - Passé - Présent
   C’est en 1889 que la décision fut prise de construire un « grand hôpital » à Verviers dont un des buts était notamment de réunir plusieurs petits hôpitaux répartis dans la ville un peu suivant les possibilités du moment, le principal situé en Sommeleville et appelé Maison de Miséricorde aura quand même servi pendant 150 ans.

En 1890 une parcelle est acquise au quartier de Séroule ce qui a ouvert des polémiques vu l’éloignement du centre de la ville

 
Balade : Butgenbach, le tour du lac 10 km PDF Imprimer Envoyer
La Région - Balades

Difficulté : Facile

Distance : 10 km

Balisage : Rectangle jaune sur fond blanc

Tour du lac ou "Rund um den See" peut-on lire sur les panneaux en bois tout le long de cette promenade joliment aménagée. Passez dans le village de Butgenbach puis descendez vers le lac. A hauteur de "l'Hôtel du lac", vous trouverez un parking aménagé le long de l'ancienne voie de chemin de fer où vous trouverez aisément place.

 
Le lac de la Gileppe PDF Imprimer Envoyer
La Région - Visiter la région

Le tour du lac de la Gileppe à pied ou en VTT est un de nos coups de cœur. Nous nous y rendons très souvent. Jamais l’on ne s’en lasse. Le paysage diffère à chaque saison. Tout y est beau et calme.Il nous arrive d’y voir du gibier en fin de journée ou au petit matin.

Pour faire le tour du lac, il faut compter un peu plus de 15 km au départ du parking.

 
La tarte au riz d'Arnold Couchard, sur le mode des madeleines de Proust PDF Imprimer Envoyer
Les Gens - Histoires vécues

Grâce au formidable travail de la confrérie Verviriz, on parle de la tarte au riz partout, et même jusqu'à l'Unesco avec un possible classement au Patrimoine mondial de l'Humanité. Pourquoi pas ? Notre site a lancé ce défi à plusieurs personnalités du monde culture. Nous  vous proposons de  découvrir leurs histoires. Le texte de Marcel Proust "A la recherche du temps perdu" a été proposé comme base de travail. Chacun a été invité à nous livrer un souvenir,  une émotion, un conte, un récit,... sans restriction, en ouvrant toute sa créativité non pas sur base de la madeleine mais bien de la tarte au riz de Verviers. Voici le troisième texte, celui d'Arnold Couchard, écrivain verviétois.

Vous avez dit Tarte au riz ?
Né en janvier 1942 à Polleur, je conserve le souvenir de quelques événements dramatiques de la fin de la guerre : l’arrestation de papa par un quatuor de collabos, le passage des bombardiers alliés, la chute de quelques V sur le territoire de la commune, l’entrée des blindés anglais dans le village et ma cousine Monique qui faisait sa mijaurée de char en char avec une cafetière de chicorée…. 

 
Des gens de chez nous PDF Imprimer Envoyer
Les Gens - Nos Gens

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Je voudrais mettre l’accent aujourd’hui sur trois personnes de notre région dont l’actualité a, pour des raisons différentes, mentionné le nom. Ce ne sont pas des vedettes, ni des gens qui cherchaient à se faire remarquer en jetant de la poudre aux yeux. Ce sont des personnes qui ont eu une activité touchant les arts et la vie quotidienne et ont par là contribué à apporter quelque chose de plus dans la vie de leurs concitoyens.

 
 
Hausman René PDF Imprimer Envoyer
Les Gens - Nos Gens

-Hommage à René Hausman, décédé  ce 28 mai 2016.

- René Hausman, bonjour !

- Bonjour

- Je voudrais débuter notre rencontre par une citation  que vous reconnaîtrez très aisément : « Au pays de Vesdre, de Hoëgne, et de Berwinne, plusieurs paysages tout en différences et en affinités se réunissent et se contrarient. Pâtures, haie crochues, mares mystérieuses, fôrets, fagnes, partout l’arbre griffe le ciel souvent bas et il y a bien toujours un lambeau de brume qui traîne… Je crois que chacun de mes dessins porte la trace de tout cela, que j’aime, bien sûr intensément. » Citation de René Hausman tirée du livre « L’Ardenne bleue » Aqualaine.

 
Patrimoine: Hôtel de ville et personnalités PDF Imprimer Envoyer
Evénements - Découvrir

 

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Les Journées du Patrimoine – ces samedi 12 et dimanche 13 septembre – coïncident avec la sortie du n° 130 des Carnets du Patrimoine, qui est consacré à l’Hôtel de ville de Verviers. Prenant la suite d’un des premiers ouvrages de la collection,le n° 8, rédigé en 1995 par Bernard Wodon, ce nouveau Carnet en développe et actualise le contenu.

 
Charlotte Polis PDF Imprimer Envoyer
Les Gens - Nos Gens

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Généralement, on ne parle pas de l’âge des dames. Dans le cas de Charlotte Polis, c’est différent : elle indique elle-même, dans L’Album de Télévesdre, qu’elle vient d’avoir 89 ans et que, depuis cinq ans, elle publie chaque année un roman. Coup d’œil sur les deux derniers parus.

 
 
Le Verviers de Raymond Delhaye PDF Imprimer Envoyer
Evénements - Expositions

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Photographe de grand talent et Verviétois de bonne souche, Raymond Delhaye fait « depuis toujours » des portraits de sa ville, de ses habitantes et habitants, mais aussi de personnalités diverses venues ou non poser dans son "Album de photographies".

 
 
Les escaliers de la Chic-Chac à Verviers PDF Imprimer Envoyer
Verviers - Passé - Présent
 

  A en croire cette belle carte du début du siècle passé, ces escaliers ont connus des jours meilleurs et relevaient par leur présence les alentours du théâtre. Il semble que cet ensemble date de 1885, mais la plaque commémorative en hommage aux coloniaux verviétois date de 1931.

Cet endroit était un espace vert où se trouvait une petite ferme.

 
La restauration du Pouhon Pierre-le-Grand à Spa PDF Imprimer Envoyer
Evénements - Expositions

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Cela fait un bon bout de temps qu’il était inaccessible. Mais on y travaillait, derrière des toiles et des échafaudages; des barrières avaient même coupé la rue Général Bertrand pour ménager de la place au chantier. On pouvait s’apercevoir qu’une rotonde vitrée reprenait la place qu’elle occupait jadis. Et puis, tout d’un coup, voilà que le Pouhon Pierre-le-Grand réapparaît, dégagé du cocon où s’élaborait sa mue.


 

 

 
Une stèle pour Didier Comès PDF Imprimer Envoyer
Evénements - Expositions

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

C’est à la croisée d’un faisceau de fils d’amitié qu’une centaine de personnes se sont retrouvées pour l’inauguration d’une stèle érigée à la mémoire de Didier Comès à Sourbrodt, son village natal, qui était resté pour lui le lieu où il avait des racines dont il faisait volontiers état.

 
 
Le kiosque de la Place Verte PDF Imprimer Envoyer
Verviers - Passé - Présent
 

 C’est en 1895, que le kiosque a été construit, à l’emplacement libéré  par le 1er théâtre de Verviers.

 Comme c’était la mode à l’époque, nous dit le dictionnaire des rues de Verviers de M. Paul Léon, les concerts en plein air étaient très appréciés et les villes dignes de ce nom se devaient d’avoir un kiosque.

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 3 de 4