La peinture m’a sauvé par François Vincennes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Best of Verviers   
Mercredi, 08 Juillet 2009 15:37
François Vincennes est le pseudo d’un écrivain verviétois. Après « Une vie à rebours » qui nous contait la vie d’une famille de lainiers au début du XX siècle à Verviers, voici qu’il nous propose son second roman « La peinture m’a sauvé ».

Celui-ci est bien différent du récit historique et lainier du premier roman puisque notre écrivain régional nous emmène cette fois dans le sillage de Frédéric Duverchamp habitant Versailles puis étudiant à Paris.

Un jeune homme posé et bien comme il faut.

Nous rentrons au fil des pages dans l’univers de gens aisés, posés, heureux et dont la vie est faite de petits bonheurs simples et de réussites. Frédéric rencontre Marine dans ce Paris immense où vivent, étudient ou travaillent des milliers de garçons et de filles. Ils aiment à répéter qu’ils ont de la chance et qu’ils s’aiment. 120 pages d’un bonheur parfait entre des parents et beaux-parents accueillants et ravis de la rencontre de leurs enfants.

Arrive la petite Marianne qui va épanouir le couple, le mariage, un emploi de prof de français et du travail dans l’entreprise familiale pour Marine,…

Puis ces deux accidents coup sur coup qui déstabilisent complètement la vie heureuse et sans histoire de ce jeune couple amoureux et soudé. Le malheur touche alors ce jeune homme qui fait face comme il peut. Frédéric rencontrera alors un peintre qui l’aidera à surmonter ces épreuves tragiques et difficiles.

Le style est plaisant. Frédéric raconte son histoire à la première personne. Celle-ci débute réellement par « J’étais arrivé en quatrième et dernière année, que je devais me consacrer à la rédaction d’un mémoire. »

On serait amené à penser que cette vie de couple n’existe plus aujourd’hui ou datait d’une autre époque mais la présence de moyens de communication moderne nous ramène parfois avec quelque surprise à notre époque. Contraste et beaux sentiments nous emmènent dans le sillage de deux jeunes gens aux valeurs simples et nobles.

 


 

Ce roman est disponible aux éditions Transax au prix de 10 euros.

On le trouve notamment au fil d’Ariane à Verviers

Mise à jour le Mercredi, 01 Juillet 2009 20:50
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.