Les Journées du Patrimoine. 10 et 11/09 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Mercredi, 31 Août 2016 21:24

 

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Les Journées du Patrimoine sont une merveilleuse vitrine où s’exposent de nombreux lieux qui nous entourent sans que, bien souvent, nous nous rendions compte de leur intérêt. Mais les Journées du Patrimoine apportent souvent aussi une certaine frustration, car on voudrait aller visiter plus d’endroits qu’il n’est matériellement possible. Ne boudons cependant pas notre plaisir et voyons (un peu) ce que, sur le thème du Patrimoine religieux et philosophique, cette 28e édition nous propose dans la région verviétoise.

Vaste programme à Verviers, avec une quinzaine de sites et activités au travers des styles et des cultes. Baroque (Notre-Dame des Récollets), néoclassique (Saint-Remacle), néoroman (Saint-Antoine), néogothique (Saint-Hubert à Heusy, Saint-Bernard à Lambermont, Saint-Martin à Petit-Rechain, Sainte-Julienne), contemporain (église Marie-Médiatrice, temple protestant de Hodimont), sans oublier le temple antoiniste de la rue des Jardins et l’évocation des temples maçonniques au Musée des Beaux-Arts, ces styles intègrent diverses expositions et s’inscrivent dans des circuits thématiques : Cloches et clochers en bord de Vesdre, Comment un patrimoine religieux se recycle, les Ordres religieux à Verviers, le Patrimoine religieux à Hodimont.

 


 

À Dison, l’église Saint-Fiacre, conçue par Jean-Charles Delsaux, combine, sur un plan basilical, des éléments romans et gothiques, tandis qu’à Bilstain, on pourra visiter le système d’horlogerie et l’orgue de l’église Saint-Roch et que l’église de Dolhain propose une exposition du petit patrimoine religieux (calices, ornements sacerdotaux, bannières) des églises de l’entité.

 

Sur Theux, c’est l’église Saint-Georges d’Oneux qui ouvre ses portes notamment sur une statue en bois du XVIIe siècle, un vitrail plus que centenaire et une fresque toute récente de Jean Libon consacrés au saint patron de la paroisse, alors qu’à Pepinster, l’église néoromane de Goffontaine témoigne de l’activité des carrières de Flère (grès houiller) et de Chanxhe (petit granit) au moment de sa construction.

 

 

Outre l’église Saint-Remacle, dont on pourra voir le trésor, celle de Creppe, celle de Winamplanche, due aussi à Jean-Charles Delsaux, et la très anglaise église protestante de la rue Brixhe, Spa propose cette année deux circuits. L’un jalonne de lectures partagées et d’animations un itinéraire à la rencontre des croix d’occis, de la stèle et du mémorial dans la Fagne de Malchamps, l’autre donne à voir dans une exposition la diversité des cultes et doctrines pratiquées à Spa : anglicanisme, antoinisme, catholicisme, franc-maçonnerie, judaïsme, protestantisme. (Rue de la Géronstère, 10)

 


 

Si l’abbaye et l’église Saint-Sébastien sont évidemment très représentatives du culte catholique à travers les siècles de l’histoire de Stavelot, l’accent est mis également cette fois sur les chapelles disséminées dans la ville (Saint-Laurent, Saint-Louis, Saint-Roch, Capucins) et dans les campagnes (Notre-Dame des Pauvres, Sainte-Lucie). Deux circuits guidés vous aideront à les découvrir.

 


 

Tous les détails pratiques concernant ces deux journées sont repris dans le catalogue disponible gratuitement dans Offices du Tourisme, Syndicats d’Initiative, etc. info@journéesdupatrimoine.be, infos de dernière minute : www.journéesdupatrimoine.be , Facebook : Journées du Patrimoine en Wallonie ; permanence téléphonique les 10 et 11 septembre (10h-12h et 13h30-17h) au 085/27 88 80.           

Mise à jour le Mercredi, 31 Août 2016 21:57
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.