Neandertal, l'Européen. Archéoforum. Jusqu'au 31/08 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Mercredi, 20 Juillet 2016 16:19

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

On ne le sait pas assez, l’homme de Neandertal est très présent chez nous, dans notre Wallonie. C’est même chez nous, dans une grotte d’Engis, que, durant l’hiver 1829-1830, le Dr Schmerling découvrit les premiers ossements de ce type humain baptisé neanderthalensis en 1864, soit huit ans après la découverte d’autres ossements dans la vallée de Neandertal, en Allemagne, dont le nom passera à la postérité.

 
L’Archéoforum de Liège propose jusqu’à la fin août, une exposition conçue et réalisée par la Direction de l’Archéologie du S.P.W., en partenariat avec le Musée de la Préhistoire en Wallonie (ex Préhistosite de Ramioul, aujourd’hui Préhistomuseum). Cette exposition, accompagnée d’un précieux catalogue, très éclairant et bien illustré, permet non seulement de bien situer l’Homme de Neandertal dans le panorama de nos ancêtres, mais aussi de faire le point sur les sites archéologiques de notre région, principalement implantés dans les provinces de Liège – le long de la Vesdre notamment – et de Namur.

La recherche pluridisciplinaire est assurément un sérieux atout dans la connaissance que nous pouvons avoir aujourd’hui du mode de vie de nos lointains ancêtres. « Il semble désormais acquis que, tous, nous avons un petit quelque chose de l’Homme de Neandertal en nous. De cousins issus d’un ancêtre commun, nous voilà maintenant un peu métissés avec cet être considéré encore il y a un siècle comme bestial et infréquentable», indiquent les auteurs du catalogue.

Par ailleurs, le développement relativement récent de l’archéologie préventive, c’est-à-dire celle qui est appliquée aux grands chantiers urbains, à la construction de routes ou de voies de TGV, par exemple, a permis d’augmenter largement l’éventail des sites néandertaliens, en particulier en Province de Liège, à Remicourt et au Mont Saint-Martin à Liège.

Si la découverte du monde de Neandertal par Philippe-Charles Schmerling remonte à près de deux siècles, il est incontestable que les deux ou trois dernières décennies ont apporté d’immenses progrès dans les connaissances relatives à cette humanité fascinante, disparue il y a quelque 30 000 ans. L’exposition Neandertal, l’Européen replace les découvertes belges dans un contexte géographique à l’échelle de l’Europe. Mais ses promoteurs font aussi comprendre que si « les massifs calcaires du Bassin mosan constituent un des paradis des chercheurs de restes osseux néandertaliens, […] très clairement, la population et les décideurs régionaux ignorent la valeur des sites à Hommes de Neandertal du Bassin mosan qui, tant sur le plan de l’histoire des sciences que des derniers développements de la recherche occupent une place de choix. Au même titre que le célèbre chocolat belge, la frite ou le diamant, ces sites composent une marque de fabrique nationale dont le potentiel est loin d’être négligeable en termes de réputation et de tourisme, donc d’économie », font-ils remarquer non sans humour.     

 


 

[Exposition Neandertal, l’Européen, Archéoforum, place Saint-Lambert, Liège, jusqu’au 31 août, ma-sa : 10-17h, entrée gratuite]        

Mise à jour le Mercredi, 20 Juillet 2016 16:43
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.