Merci, les mouches ! Botrange. Jusqu'au 25/09 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Vendredi, 01 Juillet 2016 10:09
  

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

« Il ne faut pas chercher la petite bête », conseille le langage courant. Eh bien si, justement !, comme on peut le voir de façon très précise à Botrange, dans une étonnante exposition à la Maison du Parc naturel Hautes Fagnes-Eifel avec la précieuse collaboration d’Éric Moureau.

En un jeu de mots qui trouve son parfait équivalent en allemand, le titre de cette exposition, M…* les mouches !, laisse place à une ambiguïté vite résolue : M* = Merci et non ce que vous pensiez grossièrement ! (En allemand : Sch…* Fliegen et Sch* = Schöne).  Tout en reconnaissant qu’elle n’a pas que des qualités, les organisateurs entreprennent de montrer le rôle que la mouche tient dans la nature, mais aussi dans notre vie de tous les jours. Et cela commence par le vocabulaire.

 


 

Avec la minutie propre aux chercheurs, Éric Moureau a rassemblé des expressions et des objets qui font intervenir le mot mouche dans la désignation de ceux-ci ou dans le vocabulaire usuel. L’éventail est large qui va de ce petit accessoire de maquillage en taffetas cher aux élégantes d’autrefois jusqu’à une corde particulière de la vielle à roue, en passant par la célèbre mouche du coche de La Fontaine, l’escrime ou le tir au pistolet. Mais ce ne sont là que quelques aspects langagiers de l’univers des mouches et l’on ne manque pas d’étudier leur anatomie, leur système de communication, ni de montrer de très nombreuses "cartes d’identité" des mouches, ce qui amène aussi à définir les rôles – souvent insoupçonnés – que cet insecte joue dans la nature et le recyclage, mais aussi, par exemple,  dans le travail des médecins légistes.

 


 

Il arrive d’ailleurs que l’être humain veuille imiter la mouche. Les Huns faisaient des bijoux à son effigie et l’on sait combien les pêcheurs ont développé l’art de réaliser des mouches artificielles pour leurrer le poisson. Et si on est toujours à la recherche du meilleur moyen de se protéger de d’éloigner de nous la présence des mouches, on ne peut s’empêcher de leur envier leur vision tous azimuts, leur mobilité et leur faculté de marcher au plafond.

L’exposition possède un côté ludique, non seulement par les activités qu’elle propose au visiteur, mais aussi par l’ensemble des ouvrages réunis dans les vitrines : romans, jeux livres pour enfants, traités de divers niveaux et rappel de films comportant des séquences caractérisées par cet insecte obsédant.

[Ouverte jusqu’au 25 septembre, de 10 à 18h, à la Maison du Parc naturel Hautes Fagne-Eifel, route de Botrange, 131, à 4950 Botrange-Waimes, l’exposition M…* les mouches ! est trilingue (F, D, NL) et gratuite. Des visites guidées animées sont organisées le 3e dimanche de juillet, août et septembre ou sur RV au 080/44 03 00, www.botrange.be]                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

Mise à jour le Vendredi, 01 Juillet 2016 10:40
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.