Pile & Face. Musée de la Ville d'eaux. Jusqu'au 6/11 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Samedi, 30 Avril 2016 07:16

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Jouer à pile ou face est souvent déterminant. Et si on nous montrait ce qu’on ne voit jamais, c’est-à-dire le making of d’une médaille, ne comprendrait-on pas mieux pourquoi c’est "face" qui a toute la valeur positive ? C’est ce qu’on peut comprendre en commençant la visite de l’exposition des médailles spadoises à la Villa Royale.

 
Et, au passage, on distingue aussi la différence qui s’établit entre la médaille et la pièce de monnaie. Deux petits films et du matériel de fabrication servent judicieusement d’introduction au chemin semé d’étoiles que constitue la collection de médailles du Musée de la Ville d’eaux, collection qui rassemble tant de souvenirs dans ce qui est sans doute leur forme la plus impérissable.

L’exposition ne ressemble en rien à la vareuse d’un général russe, car il ne s’agit pas ici de décorations militaires, mais bien de médailles frappées pour immortaliser un événement, un succès ou un fait marquant dans la vie d’une association ou d’une communauté citoyenne. Aujourd’hui encore, on sait combien, à côté des coupes, les médailles ont leur place en tant que trophées sportifs.

La sélection des médailles exposées a été opérée dans la collection du Musée, récemment augmentée de celle de feu M. Henri Pottier. Mais il ne s’agit pas de n’importe quelles médailles : toutes sont en relation avec des activités de la vie spadoise.  Cela touche donc de nombreuses thématiques : l’histoire, la culture, le folklore, les sports, l’agriculture, la vie associative, évoquant ainsi un large pan de l’histoire locale, qu’il s’agisse d’événements officiels ou relevant de la sphère privée.

Le rôle de la médaille est de garder la mémoire de quelque chose qui, à tel moment, a marqué la vie de la communauté ou celle d’un individu et de l’association dont il fait partie. La médaille obtenue à l’issue d’un exploit sportif, par exemple, restera, des décennies plus tard, pour son propriétaire, le souvenir tangible de cet heureux moment.

Quelles qu’en soient la taille et la forme, voire la matière, car il en existe même en bois de Spa, la médaille peut aussi être signe d’appartenance, insigne de fonction, marque honorifique attribuable même aux animaux, dans le contexte de concours où l’honneur rejaillit sur le propriétaire ou l’éleveur.

Dédiée à Albin Body (1836-1916), père de l’historiographie spadoise, décédé il y a cent ans, l’exposition Pile & Face, les médailles spadoises propose de nombreux objets et documents relatifs aux événements dont le souvenir a été marqué par les médailles présentées. Elle est ouverte au Musée dela Ville d’eaux, avenue Reine Astrid, 77b, jusqu’au 6 novembre, tous les jours, de 14 à 18h. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , www.spavillaroyale.be, 087/77 44 86.Un excellent dossier pédagogique accompagne les animations scolaires prévues pour les élèves des 3ème  à 6ème  primaires.

    

Mise à jour le Samedi, 30 Avril 2016 07:56
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.