Moyo à la Galerie Azur. Jusqu'au 17/04 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Jeudi, 17 Mars 2016 22:18

Samedi Coup de coeur d’Albert Moxhet

Dans sa nouvelle exposition à la Galerie Azur, Moyo doit se méfier de Mlle Larousse, dont on sait combien elle sème à tous vents les graines de pissenlit. Cette fleur, en son développement final, est, en effet, très présente dans les tableaux donnés à voir par l’artiste.

 
La nature a toujours été la grande inspiratrice de Moyo à travers la multiplicité de ses formes et de ses couleurs. Très sensible à celles-ci, le peintre les interprète sur ses toiles avec une sorte de joie intérieure très communicative que, malheureusement, nos photos ne rendent que très imparfaitement. Souvent, Moyo joue sur des ensembles larges qui se structurent autour de quelques troncs d’arbres qui induisent la verticalité dans un développement horizontal.

Cette fois, c’est différent : Marc Dethier – pardon : Moyo – joue beaucoup sur des plans rapprochés. Cela nous permet d’y retrouver des papillons, une libellule ou d’autres insectes s’ébrouant  entre fleurs et graminées, elles-mêmes prises dans le grand souffle des couleurs qui emmène le regard vers l’éternel renouveau de la nature.

Nous sommes alors emportés dans le cycle des saisons, car c’est le privilège du peintre de choisir et de développer ce qui n’est parfois qu’un détail, mais représente l’ensemble d’un contexte naturel, fût-il hivernal. Et chez Moyo, la vivacité des couleurs engendre le mouvement, qu’il s’agisse d’un coup de vent qui fait s’envoler feuilles et pétales ou d’une jonchée de verdure et de fleurs s’organisant en une courbe harmonieuse. Parfois intervient une plage de silence, de calme entre deux branches ou deux boqueteaux, mais ce calme n’est perçu que par contraste avec le mouvement qui l’entoure.

Il ne faut pas chercher le réalisme dans les tableaux de cet artiste : les fleurs, les feuilles, les arbres, les plantes y sont, reconnaissables assurément, mais aussi parties intégrantes de compositions où la couleur opère une fusion dans laquelle l’impression se mêle à l’abstraction.

[Moyo à la Galerie Azur, avenue Reine Astrid, 48, 4900 Spa, jusqu’au 17 avril, du jeudi au samedi de 11h à 18h, le dimanche de 11h à 13h et de 15h à 18h, les jours fériés de 15h à 18h, tél. : 087/77 11 88, www.galerieazur.be. La galerie sera exceptionnellement fermée le dimanche 27 mars]

Mise à jour le Jeudi, 17 Mars 2016 22:44
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.