Autour du noir. Verviers. Jusqu'au 24/01 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Jeudi, 24 Décembre 2015 00:32
14.00

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

La collection des Amis des Musées de Verviers – devenus ACAM, Art contemporain-Amis des Musées – comporte un certain nombre d’œuvres où le noir est un élément essentiel de la composition. Centrer une exposition sur cette particularité en la mettant en résonance avec des réalisations récentes, tel est le propos – et le défi – dont on peut apprécier l’aboutissement au Musée des Beaux-Arts et de la Céramique de Verviers.

 
La démarche est audacieuse, mais elle amène à réfléchir au-delà des apparences. Il faut penser à la nuit, qui contient tout ce qui se révélera peu à peu dès que s’insinuera la lumière du jour. Le noir, ainsi, recèle toute les couleurs, qui, en se développant, se retrouvent toutes dans la synthèse que constitue le blanc.

Il en va de même dans la première salle de l’exposition : une composition de Roby Hoffmann, où des gris nocturnes s’immiscent dans un noir profond, ouvre la voie et, du noir sur noir, se dégagent un trait de rouge, d’autres teintes appuyées, des dialogues très marqués entre le noir et le blanc, des grisés, puis la couleur éclate en jaillissant comme une fleur de feu d’artifice dans un ciel noir de Feito.

Alors qu’on pourrait croire le thème assez restrictif, l’exposition est, au contraire, très ouverte quant aux moyens utilisés par les artistes pour s’exprimer. Outre les techniques picturales de plus en plus nombreuses et diversifiées avec originalité, sont au rendez-vous la photographie, bien évidemment, mais aussi de multiples moyens de travailler la troisième dimension. Que ce soit le petit granit, le néoprène, le bitume, l’acier, le cuir, le bois, le papier, la tôle, ces moyens, et d’autres encore, sont employés seuls ou en compositions mixtes pour créer des formes, certes, mais aussi des réponses graphiques aux questions qui se posent à propos du noir.

C’est ici que se rejoignent la deuxième et la troisième dimension. En effet, si un sculpteur joue nécessairement avec la matière, en profondeur comme en surface, le peintre peut aussi manipuler sa pâte pour y créer de fins sillons qui accrocheront la lumière et l’animeront en réseaux diversement orientés. Ce phénomène est particulièrement lié au noir et c’est ce qui a fait de Pierre Soulages l’inspirateur de nombreux peintres fascinés par ce discret langage de l’obscur.     

Le catalogue réunit des signatures de grands noms aujourd’hui décédés tels que Léon Zack et Aurélie Nemours, John Franklin Koenig, Léopold Plomteux, Tapta, Jean Rets ou Gérard Schneider, mais le fil conducteur actuel passe aussi très largement dans nos régions avec Émile-José Fettweis, Gilbert Baibay, Véronique Cordonnier, Denise Gilles, Jean-Pierre Aser, Étienne Deravet, Michèle Garot, Simone Huby, Georges Vercheval, Alain Janssens, Anne Kiesecoms, Jean-Louis Vanesch, le jeune Mikaêl Lallemand, Jo De Leeuw ou Bob Van der Auwera. Et l’on apprécie que plusieurs œuvres entraînent le visiteur dans d’autres parties du Musée, montrant ainsi combien la coexistence d’œuvres de styles et d’époques différentes peut enrichir la sensibilité.

[L’exposition Autour du noir est ouverte au Musée des Beaux-Arts et de la Céramique, rue Renier, 17 à 4800 Verviers, jusqu’au 24 janvier, lu, me sa : 14-17h, dim : 15-18h. tél. : 087/33 16 95087/33 16 95, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ]

Mise à jour le Jeudi, 24 Décembre 2015 01:07
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.