Kunstforum Ostbelgien / Marie-Noëlle Bastin PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Vendredi, 20 Novembre 2015 17:40

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Deux expositions pour la rubrique de cette semaine, l’une de groupe à Dison, l’autre à Theux. Au total, une volée de talents variés que l’on retrouve ou découvre avec plaisir et intérêt

 
Onze artistes du collectif Kunstforum Ostbelgien proposent leurs œuvres dans l’immense salle du Tremplin, à Dison. Ce groupe, dont la dynamique rassemble des artistes connus et d’autres en devenir, ce qui est évidemment une formule intéressante pour assurer une certaine pérennité. De plus, les œuvres exposées se distillent à travers le temps : certains y montrent des réalisations récentes, d’autres, comme Roby Hoffmann n’hésitent pas à présenter des tableaux relevant d’une période précédente de leur évolution, ce qui n’enlève rien à leur valeur intrinsèque.

À côté des portraits photographiques grand format de Willi Filz, des gravures de Jacques Thannen et des assemblages d’objets récupérés de Norbert Hupperts, l’essentiel de cette exposition est consacré à la peinture. Outre celle de Roby Hoffmann, on y trouve les signatures d’André Paquay, Wilfried Dahmen, Irene Kohnen, Eric Legrain, Lydia Heinen-Lentz, Ingrid Hoch-Gennen et Suzy Kaschten-Kirsch. Autant d’artistes, autant de personnalités et cette diversité montre bien que le rôle du collectif Kunstforum Ostbelgien n’est pas d’affirmer une tendance, mais bien de soutenir l’épanouissement d’artistes développant leur démarche en toute liberté. [ Le collectif d’artistes Kunstforum Ostbelgien expose au Tremplin, rue du Moulin, 30, à 4820 Dison, jusqu’au 20 décembre, lu-ma : 10-17h, me-sa : 10-22h]

 


 

-------------

À Theux, l’Atelier propose un ensemble de portraits de femmes dus à Marie-Noëlle Bastin. Dans le monde de la BD, cette artiste est connue comme une excellente coloriste. C’est elle qui, avec l’accord admiratif de Didier Comès, avait mis des couleurs dans les albums noir-et-blanc de celui lors d’une réédition voulue ainsi par l’éditeur. Marie-Noëlle a travaillé aussi pour Francis Carin et Marc-Renier notamment, chez de grands éditeurs. Elle pratique aussi la peinture animalière. Son exposition à l’Atelier étonne évidemment, puisqu’il s’agit ici de portraits en blanc se détachant de fonds noirs, avec parfois une légère touche de couleur.

Le thème justifie ici pleinement la forme, car il s’agit du juste combat de la femme pour sa  reconnaissance dans un monde où on ne lui accorde pas encore la place qui lui revient. Les portraits exposés reflètent symboliquement divers aspects de cette lutte tels que la souffrance et l’humiliation, mais aussi la fermeté et la tendresse. [Marie-Noëlle Bastin à l’Atelier, rue de la Chaussée, 6, 4910 Theux, jusqu’au 5 décembre, ma-di : 10-18h, ve et sa : 10-22h]    
Mise à jour le Vendredi, 20 Novembre 2015 18:05
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.