Jo De Leeuw à la Villa Sauvage. Jusqu'au 20/09 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Vendredi, 21 Août 2015 20:57

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Les ressources du papier sont surprenantes. Ce serait une lourde tâche que de vouloir en dresser le catalogue. Il y a toujours quelque chose d’autre, de nouveau en papier, sans même s’en tenir aux nouvelles quotidiennes des journaux. Voilà une vérité que confirme l’exposition Origami mathématique de Jo De Leeuw à la Villa Sauvage, à Ensival.

 
Il dit n’avoir jamais fait de cocottes en papier lorsqu’il était à l’école, mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il s’est bien rattrapé depuis. En effet, architecte de formation, il se plaît, depuis plus de vingt ans, à structurer des volumes en papier. Et les résultats sont stupéfiants. Tout comme un sculpteur "voit" dans le bloc de pierre ou de bois la forme qu’il va en dégager, Jo De Leeuw ressent dans la feuille de papier les volumes qu’il pourra en faire jaillir. Uniquement par pliage, selon le principe de l’origami, donc sans colle ni ciseaux.

Il ne faudrait cependant pas croire que, avec l’habitude, le travail se fasse tout seul. Jo De Leeuw, s’il devine la forme qui pourra émerger de la feuille, doit parfois réfléchir longtemps – plusieurs années –  pour découvrir le chemin qui, dans ce cas précis, aboutira à la troisième dimension souhaitée. On n’oubliera pas que, quelles que soient les dimensions de la feuille, le nombre de pliages est toujours limité, c’est une loi de la physique : « Je vais jusqu’au seizième », dit l’artiste, qui a la conviction que cette technique de création peut toucher l’infini.

On se rend compte que c’est possible en voyant la diversité des pièces qui composent son exposition à la Villa Sauvage. Déposés, accrochés, suspendus, éclairés, éclairants, les origamis de Jo De Leeuw jouent aussi sur les couleurs comme sur les formes, que ce soit celle de pliage ou de la pièce en elle-même. Et pour l’artiste, qui a longtemps travaillé en solitaire, c’est également le plaisir de partager ses créations avec un public qui pourra aussi participer à un atelier, lors du finissage, le dimanche 20 septembre à partir de 16h.

[L’exposition est ouverte à la Villa Sauvage, rue Francomont, 2, à Verviers-Ensival, du vendredi au dimanche, de 13 à 18h et sur rendez-vous au 0478/233 522, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . L’artiste sera présent les samedis 5 et 12 septembre de 17 à 19h.]

    

Mise à jour le Vendredi, 21 Août 2015 21:41
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.