Bernadette Triki. Galerie Azur. Jusqu'au 1/03 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Vendredi, 30 Janvier 2015 18:12

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

En intégrant l’un ou l’autre objet dans des compositions d’apparence abstraite, Bernadette Triki crée des tableaux qui mettent l’accent sur le goût de cette artiste liégeoise pour les couleurs franches irradiées de lumière. Et cela se confirme dans ses verres soufflés exposés en exclusivité à la Galerie Azur, à Spa.

 
L’unité d’inspiration qui régit toiles et pièces en verre saute aux yeux du visiteur qui pénètre dans la galerie. Au point qu’on peut se demander parfois si c’est l’objet qui a donné l’idée du tableau ou si c’est l’inverse. De toute manière, à une ou deux exceptions près, le cercle, ou son développement sphérique, est omniprésent dans les œuvres présentées, que ce soit dans des compositions abstraites, où parfois un jeu d’ombre introduit une illusion figurative, ou bien dans des travaux où interviennent des objets d’autant plus reconnaissables qu’on en retrouve certains en trois dimensions dans l’exposition.

 


 

Ces objets sont en nombre limité : sphères ou vases souvent surmontés d’un pédoncule élargi, rameau chargé de feuilles ou de pétales, un oiseau parfois. De cela, Bernadette Triki fait non pas des exercices de style – ce qui impliquerait des traitements différenciés – mais un large jeu de variations sur la composition et les couleurs.

 

 

Soutenues dans leur éclat, celles-ci semblent traduire le plaisir que prend l’artiste à les faire se succéder d’une composition à l’autre, en jouant sur des effets d’éclairage et d’ombre qui donnent du relief. Occasionnellement, quelques coups de pinceau d’allure très libre s’organisent pour donner une impression de mouvement.

 

 

Dans ses verres soufflés avec la collaboration de Patrick Van Tilborgh et de Jane Sylvie Vanden Bosch,  Bernadette Triki applique un schéma de travail très proche de celui qui gouverne sa peinture. Au départ d’une même forme, la sphère couronnée, elle introduit des variantes de positionnement, d’accessoires, mais aussi et surtout de couleurs, car, s’il est une matière où la lumière peut jouer avec la couleur, c’est, bien sûr, le verre.

[Galerie Azur, avenue Reine Astrid, 48, 4800 Spa, jusqu’au 1er mars, je-sa : 11-18h, di : 11-13h et 15-18h. www.galerieazur.be, tél. : 087/77 11 88]

Mise à jour le Vendredi, 30 Janvier 2015 18:38
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.