Saint Nicolas PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Vendredi, 05 Décembre 2014 12:09

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Ce n’est évidemment pas une coïncidence si, indépendamment l’un de l’autre cependant, une exposition vient de s’ouvrir et un livre de paraître à l’approche de ce 6 décembre avec Saint Nicolas comme thème commun. L’exposition a lieu à l’Archéoforum de Liège, le livre est édité à Andrimont.

 
Les deux initiatives se conjuguent et se complètent. L’exposition Saint Nicolas, patron des enfants sages, élaborée par l’Institut du Patrimoine Wallon à l’Archéoforum s’articule sur l’histoire da saint Nicolas depuis sa naissance à Myre (actuelle Turquie), à la fin du IIIe siècle, jusqu’à sa popularité encore actuelle tout au long d’un itinéraire qui passe par Bari, la lorraine, nos régions, le domaine germanique et la Russie, sans oublier son exportation vers le Nouveau Monde et les différents avatars que le mythe a développés. De nombreuses indications permettent de saisir différents angles sous lesquels cette éminente personnalité de la culture européenne peut être perçue à travers le temps.

Une riche iconographie traditionnelle rehaussée par des photos actuelles prises en divers lieux d’Europe par le folkloriste Franz-Jozef Kochs plongent – ou replongent, selon le cas – le visiteur dans cette époque de l’année où le merveilleux s’installait concrètement dans la vie quotidienne, notamment avec les fabuleuses décorations de façades, vitrines et rayon Jouets du Grand Bazar à Liège et à Verviers. On y trouve aussi l’évocation du grand vitrail installé en 1913 au siège liégeois de ces magasins et qui, œuvre du peintre Émile Berchmans, sans doute, et de l’atelier Osterrath, fait aujourd’hui partie des collections du Grand Curtius.

 

 

Concernant la polémique internationale surgie à propos du personnage qui, chez nous, est Hanscrouf, il est rappelé ici l’opinion du Centre pour l’égalité des chances : « Il ne peut être question de racisme ou d’une forme légalement prohibée de discrimination raciale dans la figure de saint Nicolas ou du père Fouettard car la loi réprimant les faits de racisme exige une intention spécifique qui est absente en l’occurrence. »

Écrit par Jean-Louis Boussart, fils célèbre mayeur de Saint-Pholien-des-Prés, l’ouvrage La Saint-Nicolas, fête des enfants en Wallonie joue nécessairement sur les mêmes fondements que l’exposition dont il vient d’être question, mais l’accent y est mis plus particulièrement des développements plus régionaux, voire locaux. C’est ainsi qu’on y retrouve l’illustration de couverture d’un catalogue de jouets du Bon Marché réalisée en 1937 par le Pollinois Raymond Macherot, futur père de Chlorophylle, mais aussi de très nombreuses photos des décorations et animations du Grand Bazar de Verviers, où travailla Michel Bedeur, éditeur avec Paolo Zagaglia de ce livre. Et c’est peut-être aussi l’occasion de rappeler que l’atelier décoration-étalage était dirigé par Joseph Barla, qui deviendra une sommité internationale dans le monde des icônes.

La portée de l’exposition et de ce livre peut se résumer dans la conclusion qu’y apporte Jean-Louis Boussart : « Saint Nicolas existera dans nos régions tant que des petits enfants croiront en lui et que des parents auront à cœur d’en perpétuer la tradition. » Pour les y aider, quelques illustrations de nos archives se joignent à des documents extraits du livre et de l’exposition.

Indications pratiques :

-        L’exposition Saint Nicolas, patron des enfants sages est ouverte à  l’Archéoforum de la Place Saint-Lambert, à Liège, jusqu’au 17 janvier, ma-sa : 11-17h.

-       Jean-Louis BOUSSART, avec la collaboration de Jean-Denys BOUSSART, La Saint-Nicolas, fête des enfants en Wallonie, Andrimont, Éditions Vieux Temps, 2014, ISBN 2-930289-47-3

            

Mise à jour le Vendredi, 05 Décembre 2014 12:51
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.