Hautes Fagnes, Contes et Légendes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Samedi, 22 Avril 2017 08:03

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Quatre dessinateurs, neuf récits, c’est, en chiffres, ce qui compose l’album BD Hautes Fagnes, Contes et Légendes que viennent de publier les Éditions de la Province de Liège. Un album  où se rencontrent la tradition et la fantaisie.

 
Il est vrai que, dans une formule voisine, avait paru en 1998 Wallonie, terre de légendes, un album donnant à six jeunes bédéistes l’occasion de dessiner chacun une légende de Wallonie, mais jamais encore pareille démarche n’avait concerné les Hautes Fagnes. C’est donc avec beaucoup d’intérêt que l’on ouvre ce nouvel album représentatif du  talent d’Oli, Emy C, Gil et S. Jacqmin, c’est-à-dire, pour être complet : Olivier Pirnay, Émilie Collard, Gilles Renneson et Sébastien Jacqmin.

 


 

Certaines de ces histoires sont spécifiques à notre région, d’autres constituent une version locale de thèmes plus répandus. Comme le titre de l’album l’indique, il y a là des contes et des légendes. C’est pourquoi il importe de faire la différence entre ces deux types de récits. Les légendes étaient partie intégrante du quotidien de la population, principalement de la population rurale, à qui elles fournissaient les réponses à des questions que posaient tel site, tel phénomène naturel, tel événement historique ou relevant de la vie quotidienne. Comme les connaissances scientifiques manquaient souvent, le fantastique y suppléait fréquemment.

Le conte, lui, est une histoire créée de toutes pièces dans un but moralisateur ou divertissant. Il ne faut pas oublier non plus que l’une et l’autre relevaient de la littérature orale, ce qui signifie qu’ils évoluaient en fonction de leur localisation, de l’époque et de l’auditoire auquel ils s’adressaient. Si le conte a eu très tôt une forme littéraire (fabliaux du Moyen Âge, Perrault, …), les légendes ont généralement été recueillies et imprimées au XIXe siècle. Le prestige de l’imprimé a fait croire qu’elles étaient intangibles, si bien que, si on les a sauvegardées, on les a aussi figées comme un papillon sur une épingle.

 


 

Le propos des quatre illustrateurs de cet album consacré à des contes et légendes se rapportant de près ou d’un peu plus loin aux Hautes Fagnes est d’en donner une version ressentie par des  "conteurs en images" d’aujourd’hui. Répétons-le, certains de leurs récits sont typiques du terroir, d’autres appartiennent à un domaine plus vaste dont ils sont une version localisée dans cette région. L’interprétation qu’en donnent ces artistes est parfois extrêmement libre et ferait en certains cas hurler les puristes. Mais, tout comme on remarque des styles graphiques très différents dans les planches qui constituent cet album – et parfois chez un même illustrateur – on conviendra que cela correspond pour notre temps à la démarche des conteurs d’autrefois qui interprétaient avec une certaine liberté les histoires qu’ils racontaient à leur auditoire.

On comprendra que, pour assurer leur sauvegarde, il est essentiel que l’on continue à raconter les légendes. C’est un des rôles – et pas des moindres – que remplit cet album.

(ISBN : 978-2-39010-059-1, www.contesetlegendes.be )

 

 

Mise à jour le Samedi, 22 Avril 2017 08:47
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.