Figures de Wallonie PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Samedi, 02 Janvier 2016 00:04
14.00

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Ils sont célèbres ou ils l’ont été. On peut en croiser tous les jours dans la rue, mais la force de l’habitude fait que, bien souvent, on ne s’en rend même plus compte. Souvent aussi, on ne sait plus très bien à quoi tient – ou tenait – leur célébrité. Figures de Wallonie, un monumental ouvrage édité par l’Institut du Patrimoine entreprend de remettre les choses à jour.

 
Réalisé sous la direction de Jean-Marie Duvosquel et de Denis Morsa, ce volume grand format de plus de 500 pages, dont le titre complet précise : Premiers jalons d’analyse et d’inventaire de portraits sculptés, se divise en deux parties qui se complètent très logiquement. La première, Un panthéon de marbre et de bronze, envisage une série d’axes qui permettent de saisir au mieux les caractères de la statuaire qui se rapporte à nos personnalités marquantes.

Ce panorama débute par une réflexion sur les raisons qui ont amené à statufier quelqu’un, puis s’articule sur les conditions techniques qu’impliquent de telles réalisations, les courants artistiques dans lesquels elles s’inscrivent, les rapports de la sculpture et de la médaille, mais on envisage également les catégories de personnages qui ont fait l’objet de cette mise à l’honneur : hommes de lettres, musiciens, militaires et résistants, grandes figures religieuses, savants et inventeurs, et aussi les traditions populaires et le folklore. Il est question encore des cimetières qui, à partir de la fin du XVIIIe siècle, offriront aux sculpteurs de très nombreuses occasions de rappeler aux vivants la physionomie ou la symbolique de leurs défunts, un patrimoine aujourd’hui menacé par le pillage et le vandalisme. Toute cette première partie de l’ouvrage est ponctuée d’encadrés s’attachant à des ensembles particuliers comme le palais provincial de Liège ou les bustes du palais de la Nation. Ou encore du parcours d’un artiste, voire d’une œuvre bien précise ; quelques cimetières particulièrement intéressants sont aussi abordés : Tournai, Mons, Robermont, Sainte-Walburge, ainsi que de chapelles seigneuriales ou princières.     

La seconde partie est un Essai de répertoire des œuvres. Comme l’indiquent les auteurs, « Il constitue une tentative de recenser les œuvres figurant en trois dimensions (statues, bustes, têtes, hauts et bas-reliefs, médaillons, plaques) des femmes et hommes nés en Wallonie ou y ayant exercé un rôle significatif, quel que soit l’endroit où elles se trouvent (en Belgique et ailleurs), à l’exception des collections privées non accessibles au public. » Le lecteur se trouve donc là devant un immense catalogue, abondamment illustré, d’œuvres répertoriées par ordre géo-alphabétique en Wallonie, à Bruxelles-Capitale, en Flandre, en Allemagne, aux États-Unis, en France, en Grande-Bretagne, en Italie,  aux Pays-Bas, en République démocratique du Congo,  en République tchèque, en Suisse, sans oublier les personnages du folklore et des traditions populaires. Cela permet de découvrir ou de retrouver bon nombre d’ouvres de notre région, même si manquent à l’appel les deux Sotês de Sart-Jalhay, dus à Fernand Dumont. Comme d’habitude dans les publications de l’Institut du Patrimoine wallon, les index et la bibliographie sont très soignés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[Figures de Wallonie. Premiers jalons d’analyse et d’inventaire de portraits sculptés, sld Jean_Marie DUVOSQUEL et Denis MORSA, Namur, IPW, 2015, ISBN 978-2-87522-161-2]

 


 

 

 

Mise à jour le Samedi, 02 Janvier 2016 00:33
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.