Deux livres de pays PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Vendredi, 26 Décembre 2014 23:23

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Tout comme il existe des vins de pays qui exaltent le caractère propre à une région particulière, il existe des ouvrages qui, sans recourir aux fanfares de la gloire, célèbrent avec justesse les particularités d’un terroir spécifique. C’est exactement le cas des deux livres que je vous présente aujourd’hui.

 
Phénomène qui a fait connaître le nom de Theux dans le monde international des géologues, la Fenêtre de Theux fait l’objet d’une étude attentive, très documentée et dynamique de Christian Voss ; guide nature et animateur en environnement, qui y retrouve le terrain et les itinéraires de son adolescence. Il s’attache ici à la partie Nord de la Fenêtre, dans ce qu’il nomme une escapade naturaliste et ludique pour tous qu’il présente, à juste titre, comme une « approche éclectique, ludique et diversifiée de ce phénomène souvent évoqué mais souvent aussi méconnu qu’est la Fenêtre de Theux en y insérant les résultats de constatations et avis personnels.»

On emboîte donc le pas au guide qui, avec animations et tests, nous entraîne sur le terrain, mais également dans des souvenirs et anecdotes historiques donnant la raison d’être de tel ou tel type de végétation ou de bâtiment, et conférant aussi une saveur bien choisie à tel usage local, à tel refrain d’autrefois. La nature, comme on pouvait s’y attendre, occupe une place de choix dans cet ouvrage bien illustré qui met bien l’accent sur les conséquences de la rencontre des deux types de terrain qui ont précisément ouvert cette fameuse Fenêtre. [Christian VOSS, Dans le Nord de la "Fenêtre de Theux", Theux, Syndicat d’Initiative de Theux, 2014, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ]

 

Grand connaisseur des Hautes Fagnes, à différents aspects desquelles il a déjà consacré plusieurs recherches, Serge Nekrassoff propose aujourd’hui un ouvrage s’attachant à la cartographie ancienne de ces hauts plateaux. Si la plus connue de ces cartes anciennes de nos régions est sans nul doute celle qui fut établie en 1770-1775 sous la direction du comte de Ferraris, bien d’autres documents plus anciens et plus récents ont aussi retenu l’attention de Serge Nekrassoff. Avec beaucoup d’à-propos, celui-ci introduit son sujet par des notions sur l’interprétation des cartes et les usages d’autrefois dans ce domaine où ne manquaient pas les contextes spécifiques.


Examinant ensuite la façon dont le paysage fagnard a été perçu par les auteurs de "cartes gravées", Serge Nekrassoff aborde une série de centres d’intérêt que recèlent ces cartes : les voies de communication, la toponymie, la notion d’espace frontière s’appliquant à ces paysages, leur évolution et leur exploitation, mais aussi l’évaluation de la population ainsi que le petit patrimoine monumental.


Rehaussé d’abondantes illustrations qui encadrent judicieusement la démarche de l’auteur dans ses multiples développements, cet ouvrage se lit avec d’autant plus d’intérêt qu’on y perçoit le souci du rendu humain de la vie sur ces espaces de grande solitude, une notion qui, elle aussi, a évolué depuis la réputation de marais insalubres jusqu’au statut de réserve naturelle d’aujourd’hui. [Serge NEKRASSOFF, Hautes-Fagnes, cartographie ancienne, Waimes, Haute Ardenne asbl, 2014, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ] 

      

Mise à jour le Vendredi, 26 Décembre 2014 23:54
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.