Amico Fragile : Un regard sur l’oeuvre de Paolo Zagaglia le 11/5 à Herve PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Best of Verviers   
Mercredi, 02 Mai 2012 12:33

Notre ami et chroniqueur cinéma sur Best of Verviers, Paolo sera l'objet d'une rencontre à Herve le 11 mai 2012 à 20h00 : "Regard sur l'oeuvre de Paolo Zagaglia".

Marie-Elisabeth Dricot, Jean-Louis Sibille, Pierre Lekeu, Michel De Selys seront présents pour animer cette soirée. Mais qui est Paolo ?
Réalisateur, producteur, scénariste, poète et écrivain, engagé dans des luttes sociales et politiques, Paolo Zagaglia est né en 1950 à Verviers.  On le voit en réalisateur, producteur, scénariste, critique de cinéma, éditeur, poète ou homme de théâtre.  Cette soirée verra défiler des lectures de ses poèmes, nouvelles, extraits de ses pièces, extraits de ses films pour pénétrer son univers, sa sensibilité, son immense talent.

Paolo cette vie dédiée à l'écriture, à la réalisation de films, c'est une belle histoire qui a bien rempli ta vie, non ?

- En fait, cela fait maintenant presque 48 ans que j'ai écrit mon premier texte. Depuis lors, j'ai beaucoup écrit et fait des films, comme beaucoup d'autres presque dans mon coin, toujours pour un public assez restreint.

 Nous te savons modeste, cette rencontre autour de ton oeuvre t'a probablement surpris:

- Je ne sais pas comment et pourquoi Stefano Mangione a eu l'idée de me consacrer toute une soirée, mais évidemment je le remercie car cela me fait très plaisir.

 

C'est une grande première pour moi, tout d'abord parce qu'on va lire, réciter, mes textes, ce qui n'a jamais été fait, et ensuite parce que je ne sais pas quels textes, quels extraits de films.

 

 

 En outre, j'adore les comédiens qui seront sur scène pour dire mes textes et certains viendront exprès de Bruxelles.

 



C'est un grand bonheur que je ne pensais pas connaître (j'ai toujours dit en blaguant que mon talent serait reconnu quand je serai mort...) et je pense que l'émotion sera grande lors de cette soirée du 11 mai car si quand on fait des films, on pense au public, ce n'est jamais le cas quand on écrit des poèmes, des nouvelles, des romans.

Photo du film "Regards"

Or tous mes textes signifient beaucoup pour moi, ils marquent tous des moments importants dans ma vie. Certes, ils ont été ré-élaborés, écrits sous forme littéraire pour transmettre une émotion et ne racontent pas vraiment ce que j'ai vécu. Mais moi je sais à qui, à quoi, ils se réfèrent exactement. J'espère que la salle vibrera, sera sensible aux sentiments que j'ai voulu faire passer. C'est mon but dans tout ce que j'entreprends : transmettre une émotion, le reste n'est que mots, images, qui se suivent et sans intérêt.
Je donne rendez-vous à tous le 11 mai à Herve.

Merci Paolo.

 

 

Paolo Zagaglia, son oeuvre en quelques mots :

Il fonde, en 1988, la société d’édition et de production de films Irezumi Films. Son film « Bella Ciao.  Le silence des Communistes » qui date de 2005 est primé au Festival de Vérone et retenu pour plusieurs autres festivals.  Son court-métrage « L’étang bleu » a reçu la prime à la qualité par le Ministère des Etrangères et est distribué en salle.

Il publie « Eux Deux », une pièce intimiste, « Train de nuit », comme « Eux Deux » se développe au départ du syndrome de la séparation sur lequel des personnages essayent de reconstruire une personnalité qui s’efface comme trains dans la nuit.  « Femme seule, chez elle, instable au bord de l’abîme » est un monologue, celui d’une femme qui parle à la photo de son mari décédé et toujours aussi présent dans son cœur et sa vie quotidienne. 

Il signe, avec Jean Davister, un excellent scénario policier « Grand Hôtel » qui se passe dans les milieux de la laine  à Verviers.

 

Le 15 septembre 2011 a lieu la première de son premier long métrage « Regards ». 

 

Paolo Zagaglia est allé au bout de son rêve : 9 jours de tournage, un budget de 7 000 € et une équipe de bénévole…
« Pour regarder, c’est dans sa tête qu’il faut se promener, comme les chats de Baudelaire.   

 

Les poètes ont cet œil qui regarde de travers.  La violence saugrenue d’une rencontre poétique suffit parfois à déboîter nos regards et ce, à un tel point, que finalement nous voyons. » « extrait de Grand Hôtel »

Le 11 mai 2012 à 20h
Espace de l’Hôtel de Ville de Herve
Infos et réservations au 0494 65 43 71
7 € sur place, prévente 5 euros


Mise à jour le Mercredi, 02 Mai 2012 12:43
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.