Pascal Tonnaer à la Légia le 4 mai 2012 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurence Demeulemeester   
Mardi, 01 Mai 2012 16:29

 « L'oxymore permet de décrire une situation ou un personnage de manière inattendue, suscitant ainsi la surprise.
Il exprime ce qui est inconcevable. Il crée donc une nouvelle réalité poétique. Il rend compte aussi de l'absurde. » Wikipédia

L’oxymore, la figure de style ne s’était plus imposée à moi depuis bien longtemps…. Sûr que le soir où je me suis rappelé à son bon souvenir, les météorologues avaient annoncé une journée ensoleillée et pluvieuse. Pour le coup ils ne s’étaient pas trompés cette fois, il faisait clair obscur…
A savoir pourquoi je me trouvais en balade à cette heure, le chien le sait assurément mieux que moi…

Mais j’y étais, et  sans regrets, profitant allègrement du climat aigre doux, les idées vagabondes... Et comme un détour qui va droit au but, cette petite sortie fut aussi pour moi le lieu d'une belle rencontre, celle d'une figure musicale : Pascal Tonnaer
Laissez moi vous en faire part...


Perdue dans mes pensées alors que j emboîtais le chemin du retour, un son à peine perceptible me fait sortir de mes rêveries. Un chant et une guitare s échappent de la maison dont je foule le trottoir. La curiosité ne me faisant jamais défaut, je m'arrête et y jette un regard cambrioleur...


À travers la fenêtre, je reconnais la silhouette d'une vieille connaissance que je sais musicien, le salue, il répond et accourt à sa porte ; il m’a prise pour une autre, peu importe, il m’invite à entrer.
Là, je découvre un univers à l’esthétique musicale : guitares, amplis et percussions squattent le salon. J'ai envie de me fondre dans les meubles tant je réalise l'instant que ma présence trouble...
Un peu en retrait, assis, se trouve un homme à la silhouette légère et au regard clair.

Il se lève, se présente « bonsoir, je m’appelle Pascal » dit-il désormais bien ancré sur ses deux pieds. Ma première impression est celle d’une personnalité franche et sensible. Je ne peux pas me tromper, c'est bien sa voix que j'entendais de dehors . « Je suis auteur, compositeur, interprète de chansons à texte » explique-t-il ensuite.
Wow, dans un premier temps, je trouve la formule des plus lourdes, « encore une musique d intellos qui s adresse aux initiés », me suis-je dit... « Si tu veux te faire une idée, une présentation est disponible sur le net » ajoute-t-il suite à l’étonnement qu’il perçoit sur mon visage.


A la vision de celle-ci, je revois mon jugement :  n'est à qualifier d intello que celui qui manque de grâce... ce qui n'est pas son cas ! J'y découvre un univers d ombre et de lumière, à l'harmonie douce et féroce, le tout desservi par une folle maîtrise... L’art de la chanson n’est pas offert à tous !


 Il interprète avec force, et vous emmène dans une tempête de mots, de notes qu’il hache, brise et reconstruit pour vous guider dans ses paysages sonores empreints de poésie.


Je tombe sous le charme... Sa musique est en parfaite adéquation avec la météo du jour que je trouvais si inspirante, elle est claire obscure…


Mais les minutes filent vite quand on se plaît. L'heure est venue de reprendre le chemin du retour et de laisser la sueur des mots reprendre leur place...

Le temps de rassembler mes affaires, le chien et moi retrouvons l air frais du dehors.

 

 Entre temps, le « demi soleil » s est couché, mais l’écho de cette rencontre inopinée me poursuit jusque chez moi. Je n’ai alors qu’une seule envie, m’imprégner à nouveau au plus vite de ces couleurs laissées derrière moi... De visiter le site Internet http://www.pascaltonnaer.be , d'en entendre plus de ce Verviétois aux sonorités climatiques.

Ce que je fis...
Depuis, il fait partie de mes favoris, tant sur l ordi que dans mes balades ; car pour moi, Pascal Tonnaer, c est une figure de style, un clair obscur, un doux féroce... Un bel animal que cet oxymore !




Je le retrouve avec bonheur ce vendredi 4/05 à 20h
Péniche la Légia
Quai du Barboux 43
4020 Liège

N hésitez pas à m accompagner, c'est un conseil d amie !
A bon entendeur...

Mise à jour le Mardi, 01 Mai 2012 16:37
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.