Concert du requiem de Mozart à l'église Ste Julienne, le 27/11 Imprimer
Écrit par Best of Verviers   
Mercredi, 09 Novembre 2011 16:02

Raymond Collignon nous présente l'événement qui se tiendra prochainement à l’église sainte Julienne. 

Perchée entre ses escaliers dominant Verviers, l’église sainte Julienne risque encore de s’enflammer lorsque Margaret Scott lancera la première note du requiem de Mozart ce 27 novembre, à un  jour près date anniversaire de la libération de Verviers en 1918 par les troupes françaises et anglaises.

Si le succès de cette œuvre ne s’étiole pas c’est probablement parce que Mozart l’écrivit comme un opéra, parce qu’aussi il la laissa inachevée sans qu’on ne sache avec  certitude qui la peaufina, enfin, parce qu’il mourut pauvre en l’abandonnant comme un testament  censé lui donner le repos éternel, lui qui douta toute sa vie en brulant la chandelle par les deux bouts.

Les foules obsédées de belles histoires mystérieuses adorent cela, nous sommes tous des romantiques ayant besoin de rêve, de frissons, d’images magiques, de tristesses infinies…

 

Cette œuvre nous apporte tout cela surtout quand on en extrait  la moelle intime comme Margaret Scott, la plus verviétoise des Ecossaises, sait si bien le faire. Faire chanter un chœur d’enfant dans un requiem, est aussi une étrange idée, mêler cette jeunesse insouciante à l’expérimentée «Emulation » pour interpréter ce message de mort a  quelque chose de surréaliste. Cela convient bien à nos personnalités écartelées entre nord et  sud, latin et germain qui prennent à leur tour  le dessus selon nos humeurs vagabondes.

Espérons, en tous cas, que le déclic magique se fasse ce dimanche pour transcender notre tempérament bicéphale.

 L’orchestre de professionnels mené par le premier violon de Monsieur Arias que les amis du philarmonique de Liège connaissent, accompagnera l’ensemble  et les solistes :

Sophie Gardier musicienne jusqu’au bout de l’âme,

Oriane Hansen une mezzo au timbre cuivré,

Stephen Lerd, un grand ténor anglais se déplaçant rien que pour nous à Verviers,

Grégory Decerf, une basse profonde que Mozart aurait apprécié dans ses opéras.

 

Il n’y a plus qu’à réussir ce défi, remplir de spectateurs l’antique vaisseau de pierres et renouveler à nouveau le vrai miracle de la musique : atteindre le ciel, sans foi ni loi,  emportés uniquement par le flot des notes, elles divines, du maître de Salzbourg !



Raymond Collignon.

Concert église Sainte Julienne le dimanche 27 novembre à 20H en commémoration de la libération de Verviers le 28 novembre 1918 par les troupes anglaises et françaises.

Entrée 12 euros, préventes 10 euros au CCRV ou au 087333688 le soir.


Mise à jour le Jeudi, 10 Novembre 2011 06:45