Le Caf festival, 6ème édition s’est bien déroulé à Dolhain Imprimer
Écrit par Alex Caro   
Mercredi, 21 Septembre 2011 12:25

C'est avec à son affiche 10 groupes rock régionaux pouvant s’exprimer sur une scène digne de ce nom (Kursaal à Dolhain) dans un festival convivial et sympathique créé par le groupe Cafard rose que nous avons assisté à cet événement musical ! Une chronique d'Alex Caro...

N’ayant pu me rendre dès le début à l’évènement pour cause de retour de vacances, je suis donc arrivé sur place en soirée pour me plonger dans l’ambiance et me rendre compte que tout se déroulait bien, que tout roulait, le staff étant rôdé depuis 5 ans maintenant.

Le public (en soirée en tous cas) a répondu présent et tout le monde semblait à juste titre satisfait du déroulement du festival.

 
Photo Alex Caro

Après les salutations d’usage et la remise de mon back-stage, j’assiste donc à la prestation du groupe ‘The Dandy Freeze’, un cover band assez éclectique que j’ai déjà eu l’occasion de voir et qui nous joue des titres des Doors, ‘love me two times’, des Kinks ‘all over night’ en occupant bien la scène et captant bien son énergie pour servir des titres cueillis avec goût dans l’énorme choix proposé sur le marché du rock.

 


‘Wondjina’ groupe Punk/Métal investit ensuite la scène après la distraction de nos yeux lors de la prestation de danseuses sexy qui au bas de la scène principale, comblent le blanc entre les groupes
‘Wondjina’ parvient à communier avec le public qui s’accroche à ses riffs lourds et assez efficaces.
Le chanteur guitariste propose et donne des cd’s 5 titres au public (par dizaine) , ce qui ravit l’amateur du genre, cela démontre aussi la motivation habitant ce groupe enchanté d’occuper cette scène.


Raya’ va clôturer ce festival avec son Rap/Métal qui va faire bouger un maximum de personnes sensibles à ce type de rythme, basé sur des grooves carrés et lourds à la fois, faisant mouche même si le son des guitares ne sort pas comme il le devrait  en façade!..Le scratcheur derrière ses consoles et le rapeur black s’associant au chanteur principal amènent le piment nécessaire à ce style de musique pour contenter l’auditeur, les 7 membres du groupe sont cohérents et bien imprégnés de leur répertoire
Tous les groupes sont ravis de jouer ici et aiment à le répéter, c’est un signe de satisfaction qui on le sent se partage avec le public…


Je rencontre ensuite Pascal Cadiat et Cédric Mordant qui me confirment leur satisfaction quant à cette 6ème édition qui s’est déroulée sans anicroche pour la plus grande joie bien visible des festivaliers mélomanes présents à ce festival qui, souhaitons-le gardera ce visage humain longtemps, en étant accessible au plus grand nombre avec un prix de 5€ en prévente pour 10 groupes à l’affiche et nous permettant à nous les médias de travailler en toute décontraction et  sans devoir montrer ‘patte blanche’ toutes les 5 minutes à la sécurité…

 

 

Merci pour cette belle synergie positive déployée ici  (bravo les bénévoles !)et enfin aux techniciens sonorisateurs(Infini) pour la qualité sonore améliorée suite à l’installation de longue bandes de tissus placées au plafond du ‘Kursaal’ et qui ont bien joué leur rôle en diminuant considérablement les effets de résonance dans la salle.
Alex Caro

Mise à jour le Vendredi, 23 Septembre 2011 16:42