Patrick Fiori « Ma tournée intime » au Grand-Théatre de Verviers PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Alex Caro   
Jeudi, 13 Janvier 2011 16:11

La tournée intime de Patrick Fiori a fait sa première étape ce 12 janvier 2011 à Verviers et c’est devant une salle comble que le concert s’est joué.
Dès 20h15, Patrick apparaît dans l’escalier interne du parterre pour surprendre l’auditoire en y chantant son grand succès ‘Liberta’.


Il rejoint ensuite ses deux musiciens guitariste et claviériste pour nous parler et nous présenter cette tournée acoustique.

 

Il raconte ainsi son besoin d’intégrer les salles de petites et moyenne importance afin de se retrouver face à son public comme s’il chantait dans son salon et à mon sens c’est aussi une manière de recueillir les réactions du public en test grandeur nature avant la tournée électrique des Zéniths qui débutera en France dès avril avec un passage d'ores et déjà annoncé pour Forest National le 22 octobre 2011.
Des moments franchement bluesy aussi avec cette belle reprise de Francis Cabrel ‘Sarbacanne’.
Patrick prend du plaisir à nous raconter sa vie familiale et musicale depuis ses débuts et c’est cela qui fait que l’on se sent si proche de lui, il est un artiste qui sait partager. Il a un profond respect pour son public.


Il chante ensuite ‘ Marseille’ en hommage à la ville où il est né et qu’il a quitté pour la Corse suite au souhait de sa mère et après avoir déménagé 17 fois !Ensuite un clin d’œil à la Corse justement avec ‘Mama Corsica ‘ titre qu’il a interprété lors du concours Eurovision en 1993.


Il évoque ensuite sa participation à ‘Notre Dame de Paris’ : « sur les routes pendant 4 ans cette tournée m’a empêché de rentrer chez moi et d’avoir d’autres projets mais c’était formidable de jouer ‘Phoebus’ en cotte de maille tous les soirs et c’est de là que tout à démarré pour moi ». Dans la foulée , il nous interprète le titre ‘Belle’ qui a connu le succès que l’on sait avec Patrick, Garou et Daniel Lavoie en s’écoulant à 750.000 exemplaires et en décrochant la victoire de la musique en catégorie chanson de l’année en 1999.


Il nous parle ensuite de ses collaborations et des artistes pour qui il a écrit et notamment Julie Zenatti dont il joue seul au piano le hit ‘si je m’en sors’.
Hommage à la grande voix de Gregory Le Marchal pour qui Patrick a écrit ‘le lien’ en collaboration avec Julie Zenatti et il nous dit alors sa grande fierté d’avoir travaillé avec ce chanteur exceptionnel disparu trop tôt…
« La première chanson que Calogero a écrite pour un autre était ’Que tu reviennes’ et c’est pour moi un honneur »…


Il parle ensuite de sa rencontre et de son travail avec Jean-Jacques Goldman depuis 2002 et joue le tube ‘4 mots sur un piano ’sous un tonnerre d’applaudissements du public ravi !
Le public, il nous en parle justement en se demandant pourquoi il n’est pas aussi chaud et réceptif ailleurs : « il n’y a qu’ici que vous êtes aussi bons » !!!
‘Toutes les peines ‘ immense succès qui enchante l’assistance fondant littéralement devant une grande et belle voix…
‘Racontez moi’,un autre carton scandé de maîtresse façon par Patrick et ses 2 comparses rejoint par le chanteur Tommy qui va proposer 2 ou 3 de ses titres bien ficelés écrits et composés par lui-même, un artiste à suivre assurément …


Tommy va ensuite accompagner le trio jusqu’à la fin du set qui maintenant se tourne vers le 9ème et dernier album de Patrick Fiori ‘L’instinct Masculin’.
Le titre qui donne son nom à l’album est donc chanté et les gens se lèvent pour montrer leur enthousiasme !
Puis vient le tour du single ’Peut-être que peut-être’ écrit par JJ Goldman et qui passe très bien en version acoustique.
D’autres extraits de ce 9ème album, ‘à la vie’ et la sublime chanson qui est ma préférée de l’album ‘Dieu qu’elle était belle’, un triomphe… !


Pour clore cette magnifique soirée avec Patrick, il nous chante en hommage à sa mère ‘je crois me souvenir de toi’ dont il a composé le texte à l’image des sentiments uniques qu’il avait pour elle…
Un très bon moment qui a duré 2 heures 30 et qui a passé très vite en compagnie de ce grand auteur compositeur interprète et de ses musiciens Patrick Hampartzoumiam (Guitare) et Emmanuel Guerrero (claviers) sans oublier Tommy à la guitare et aux chœurs.

 


J’ajoute que ma rencontre en Back-stage avec lui a été très chaleureuse et sympathique et que je suis ravi d’avoir pu rencontrer avant et après le show un artiste authentique, gentil, simple et attachant…
Alex Caro

 

Mise à jour le Jeudi, 13 Janvier 2011 16:17
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.