René Collienne et Serge Hendricks aux Beaux-Arts. Jusqu'au 28/12 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert Moxhet   
Mercredi, 12 Décembre 2012 22:18

Samedi Coup de cœur d’Albert Moxhet

Ce sont deux amis de longue date. Sans que l’un soit le disciple de l’autre, Serge Hendricks a fait bon usage des conseils de René Collienne, particulièrement en ce qui concerne le dialogue des couleurs, même s’ils ne peignent ni les mêmes choses ni de la même manière.


 
René Collienne est bien connu dans notre région et au-delà. Sa carrière a évolué vers l’abstraction au départ d’un figuratif qu’il ne renie pas, comme en font foi quelques-unes des toiles présentées dans cette exposition au Cercle des Beaux-Arts de Verviers, exposition dont le vernissage marqua la première apparition "sur le terrain" de la nouvelle échevine de la Culture, Mme Aurélie Luypaerts.

 


 

L’inspiration de René Collienne prend souvent sa source dans le concret. Mais cela peut aussi se trouver dans une idée qui se concrétise alors dans les couleurs de la composition que l’artiste fait jaillir sous ses pinceaux. S’il peut élaborer de larges plages qui induisent des impressions paisibles, René Collienne construit aussi beaucoup de ses tableaux comme des ensembles très mouvementés de petites formes géométriques avec lesquelles il joue comme d’un clavier aux touches hardiment colorées. C’est tout le travail d’acquisition et d’expression d’un rythme qui prend de l’ampleur.

 

 

Les couleurs, chez Serge Hendricks, constituent ce qu’on pourrait appeler un figuratif lointain. Cela signifie que, vus de loin, ses tableaux laissent apercevoir des paysages, qui se dissolvent, quand on s’en rapproche, en plages fluantes, dans lesquelles les couleurs elles-mêmes ne constituent pas des aplats, mais plutôt des jeux d’intensités d’une grande souplesse. La composition s’articule donc en de larges mouvements d’où peuvent émerger quelques repères figuratifs plus précis. Et il est permis de considérer que le peintre nous invite à partager des impressions  générales de couleurs sans recourir aux techniques de l’impressionnisme.

 

 

[René Collienne et Serge Hendricks exposent au Cercle des Beaux-Arts, rue du Palais, 157, à Verviers, jusqu’au 28 décembre, je, ve, sam : 14-17h]   

Mise à jour le Mercredi, 12 Décembre 2012 22:39
 

Vous n'avez pas le droit d'ajouter un commentaire : veuillez vous connecter ou vous enregistrer.